La langue au théâtre : expression d'une identité culturelle ?

par Paola Giummarra

Thèse de doctorat en Langues et littératures étrangères

Sous la direction de Paola Ranzini et de Paola Daniela Giovanelli.

Le président du jury était Yannick Butel.

Le jury était composé de Yannick Butel, Luca Zuliani.

Les rapporteurs étaient Yannick Butel, Luca Zuliani.


  • Résumé

    Dans le titre de notre thèse nous avons souligné les éléments au cœur de cette recherche. Pour interroger les pratiques théâtrales contemporaines, notamment en France et en Italie, nous avons eu recours à un outil particulier : le rythme. Ainsi, nous proposons une étude comparée de quatre pièces chacune d’un auteur différent, deux français et deux italiens : Juste la fin du monde (1990) de Jean-Luc Lagarce, Clôture de l’amour (2011) de Pascal Rambert, Italia-Brasile 3 a 2 (2002) de Davide Enia et Dissonorata (2006) de Saverio La Ruina. La définition de rythme donnée par Henri Meschonnic nous a permis d’étudier ces pièces sans adopter un point de vue uniquement linguistique, théâtral ou sociologique. Car la révélation de la poétique de l’auteur se dévoile et se rend manifeste précisément grâce au rythme. Un rythme qui relève certes de la structure linguistique de la pièce, mais qui est aussi l’accomplissement de la manifestation historique et culturelle de la voix de ces auteurs.

  • Titre traduit

    Language in the theatre : expression of a cultural identity ?


  • Résumé

    The title of our dissertation points to the key elements of this study. To probe contemporary theatre, especially in France and in Italy, we rely on a specific tool: the rhythm. We propose a comparative study of four plays, each one by a different author, two Italians and two French : Juste la fin du monde (1990) by Jean-Luc Lagarce, Clôture de l’amour (2011) by Pascal Rambert, Italia-Brasile 3 a 2 (2002) by Davide Enia and Dissonorata (2006) by Saverio La Ruina. The definition of rhythm, as given by Henri Meschonnic, allows us to study these plays without a precise linguistic, theatrical, and sociological point of view. This is because the poetics of the author manifests itself via and thanks to the rhythm. A rhythm that is certainly rooted in the linguistic structure of the play, but which is also the accomplishment of the historical and cultural expression of the voices of the authors.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse. Service commun de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.