Contribution à l’étude ethnopharmacologique de l’espèce dénommée populairement bwa kaka en Martinique, Solanum triste Jacq. et évaluation de son intérêt pour le traitement des lithiases urinaires

par Élodie Drané

Thèse de doctorat en Physiologie et biologie des organismes - populations - interactions

Le jury était composé de Sylvie Michel, Chantal Menut, Thérèse Marianne-Pépin, Marie France Duval.

Les rapporteurs étaient Sylvie Michel, Chantal Menut.


  • Résumé

    Nous avons réalisé une enquête ethnobotanique sur le nom vernaculaire bwa kaka en Martinique. Durant l’enquête, nous avons constaté que la génération de jeunes avait une plus grande connaissance d’usages pour les plantes médicinales que les personnes plus âgées interrogées. De plus, les utilisations proposées selon le sexe de l'interrogé étaient significativement différentes. Les hommes ont indiqué le bwa kaka principalement pour le traitement des maladies de l'appareil digestif, tandis que pour les femmes l'utilisation principale est magico-religieuse. Les enquêtes ethnobotaniques publiées jusqu’à présent en Martinique n’ont pas examiné ce résultat en fonction du sexe. L’utilisation du bwa kaka, qui était une plante très demandée par le passé, semble avoir aujourd’hui régressé. L’explication est peut-être liée à sa vocation magico-religieuse, cette utilisation ayant quasiment disparu dans la société moderne martiniquaise. Six espèces sont dénommées bwa kaka localement. Nous avons recueilli les utilisations thérapeutiques qui y ont été associées. Cependant, nous avons choisi d’évaluer le potentiel thérapeutique de Solanum triste pour une utilisation qui n’a été citée que pour cette espèce : le traitement des lithiases urinaires. L’espèce a d’abord fait l’objet d’une étude phytochimique qui a permis d’identifier plusieurs composés (acides phénoliques, flavonoïdes, glycoalcaloïdes) par LC-DAD-ESI-MS2. La structure complète du glycoalcaloïde majoritaire intéressant a été obtenue: le 22S, 25S 3-beta-spirosol-5-ene -O- α -L-rhamnopyranosyl (1→2)beta-D-xylopyranosyl-O(1→3)alpha-L-rhamnopyranosyl O(1→4) glucopyranose. Afin d’évaluer le potentiel antilithiasique de l’extrait aqueux de S. triste, trois tests in vitro ont été réalisés : l’évaluation de sa capacité antioxydante, son effet sur la cristallisation de l’oxalate, et sur les calculs déjà formés. Le résultat le plus significatif est le pouvoir préventif in vitro des extraits de S. triste sur la lithiase urinaire ce qui n’a jamais été mis en évidence pour cette espèce et qui nécessite d’être conforté dans des travaux ultérieurs.

  • Titre traduit

    Contribution to the ethnopharmacological study of a species popularly called bwa kaka in Martinique, Solanum triste Jacq. And evaluation of its potential for the treatement of urinary lithiasis


  • Résumé

    We have performed an ethnobotanical survey in Martinique on the common name “bwa kaka”. During this survey, we observed that the younger generation interviewed knew more about the uses of medicinal plants than the older generation. Moreover, the suggested uses for this plant were significantly different and depended on the gender of the person interviewed. Men indicated that “bwa kaka” was mainly used for diseases of the digestive system whereas women indicated that the main use was linked to magicoreligious rites. The ethnobotany surveys published up until now in Martinique did not investigate this result based on gender. The use of “bwa kaka”, which was a plant in great demand in the past, seems to have declined nowadays. This could be explained by its link to magico-religious rites, a practice which has practically disappeared in modern Martinique society. Six species are locally called “bwa kaka”. We have documented the therapeutic uses associated with this plant. However, we have chosen to evaluate the therapeutic potential of Solanum triste for a use that has only been associated with this species, namely the treatment of urinary lithiasis. This plant species was first used in a phytochemical study which made it possible to identify several compounds such as phenolic acids, flavonoids and glycoalkaloids by LC-DAD-ESI-MS2. The complete structure of the predominant glycoalkaloid has been obtained, i.e. 22S, 25S 3-beta-spirosol-5-ene -O- α -L-rhamnopyranosyl (1→2)beta-Dxylopyranosyl-O(1→3)alpha-L-rhamnopyranosyl O(1→4) glucopyranose. In order to evaluate the antilithiasis capacity of an aqueous extract of S. triste, three in vitro tests were performed: the evaluation of its anti-oxydant capacity, its action on the crystallization of oxalate, and on urinary stones already formed. The most significant result is the in vitro preventive capacity of extracts of S. triste on urinary lithiasis, a result which has never been previously demonstrated for this species and which needs to be confirmed in subsequent experiments.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Contribution à l'étude ethnopharmacologique de l'espèce dénommée populairement bwa kaka en Martinique, Solanum triste Jacq. et évaluation de son intérêt pour le traitement des lithiases urinaires


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université des Antilles et de la Guyane (Pointe-à-Pitre, Guadeloupe). Service commun de la documentation. Section Droit-Sciences.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : Contribution à l'étude ethnopharmacologique de l'espèce dénommée populairement bwa kaka en Martinique, Solanum triste Jacq. et évaluation de son intérêt pour le traitement des lithiases urinaires
  • Détails : 1 vol. (212 p.)
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier. Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.