Culture entrepreneuriale, performance socio-économique et modélisation empirique des comportements socioculturels sur les intentions d’entreprendre en Haïti

par Ernest Tesse

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Elina Dévoué et de Benoît Raveleau.


  • Résumé

    L’entrepreneuriat a été très longtemps reposé sur les seuls facteurs économiques, comme la recherche et le développement (R&D), les innovations, les infrastructures adéquates, les nouvelles technologies appliquées, un système bancaire efficace, etc. Pourtant, d’autres facteurs s’avèrent encore plus importants lorsqu’il s’agit surtout de chercher à comprendre les dimensions qui sont intrinsèquement pertinentes dans les prises de décisions entrepreneuriales. Parmi ces facteurs, la culture occupe une place centrale qu’on ne peut en aucun cas occulter. En effet, grâce à certains traits culturels qui caractérisent positivement le comportement de leurs peuples, beaucoup de pays ont vu développer leurs économies. Alors que d’autres traits culturels, au lieu d’être prometteurs, constituent plutôt des handicaps au développement économique des pays dits sous-développés. Ceux qui ont une culture négro-africaine semblent les plus touchés. Haïti est l’un des pays de l’hémisphère occidental, plus précisément du bassin caribéen, qui semblent aussi faire partie de cette catégorie, par l’intermédiaire de certains traits culturels négro-africains qui lui sont légués en héritage pendant toute la période coloniale. Tout ceci a été antérieurement prouvé par un ensemble de travaux de recherche théoriques et empiriques. Cependant, dans le but d’apporter quelques éclairages nécessaires aux résultats de ces travaux et surtout d’approfondir notre champ de recherche sous les prismes de la performance globale et du développement socio-économique durable d’Haïti, cette présente thèse se donne plutôt pour objectif principal de tenter de modéliser empiriquement les comportements socioculturels de l’entrepreneuriat haïtien. Dans ce sens, elle cherche à construire un modèle conceptuel théorique de référence qui peut nous permettre de vérifier statistiquement et économétriquement l’influence de certains facteurs socioculturels sur les intentions des actifs entrepreneurs et non-entrepreneurs haïtiens de créer à court terme une entreprise ou de se lancer sur le moyen terme ou sur le long terme dans un projet à caractère entrepreneurial dans leur propre département de naissance.

  • Titre traduit

    Entrepreneurial culture, socio-economic performance and empirical modeling of sociocultural behaviors on entrepreneurial intentions in Haiti


  • Résumé

    During a very long time Entrepreneurship was based solely on economic factors such as research and development (R&D), innovations, appropriate infrastructures, new applied technologies, an efficient banking system, and so on. Yet other factors are even more important when it comes to understanding the dimensions which are intrinsically relevant to entrepreneurial decision-making. And among them culture occupies a central place which cannot be overshadowed. Indeed, while some populations’cultural traits positively characterize their behavior and thus would play a role in their countries’ economic development, other cultural traits, instead of being promising, rather consist in handicaps to the economic growth of so-called underdeveloped countries. In this category, those with Black African culture seem to be the most affected. Haiti is one of the countries of the Western Hemisphere, more precisely of the Caribbean basin, which seem to be part of this category, from the black-African cultural traits which are bequeathed to it during the whole colonial period. All this was previously proved by a set of theoretical and empirical research works. However, in order to bring some necessary insights to the results of this work and especially to broaden our field of research in terms of performance and sustainable socio-economic development of Haiti, this thesis aims rather to try to empirically model the sociocutural behaviors of Haitian entrepreneuriat. In this sense, she’s looking to build an theorical reference model which can enable us to statistically and econometrically verify the influence of sociocultural behaviors on he intentions of entrepreneurial and non-entrepreneurial Haitian assets to create a company in the short term or to embark on a medium-term or long-term project in an entrepreneurial project in their own birth region.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Culture entrepreneuriale, performance socio-économique et modélisation empirique des comportements socioculturels sur les intentions d'entreprendre en Haïti


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université des Antilles et de la Guyane (Pointe-à-Pitre, Guadeloupe). Service commun de la documentation. Section Droit-Sciences.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : Culture entrepreneuriale, performance socio-économique et modélisation empirique des comportements socioculturels sur les intentions d'entreprendre en Haïti
  • Détails : 1 vol. (435 p.)
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.