Traits d’interprétations paysagères d’une ville touristique en mutation et évocation d’un tourisme de luxe applicable à une structure hôtelière implantée à la banlieue Nord de Tunis

par Dhia elhak Essouaid

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Philippe Violier et de Hichem Rejeb.

Soutenue le 20-12-2018

à Angers en cotutelle avec l'Université du Centre (Sousse, Tunisie). Institut supérieur agronomique de Chott-Mariem , dans le cadre de École doctorale Sociétés, temps, territoires (Angers) , en partenariat avec Espaces et Sociétés / ESO (laboratoire) .

Le président du jury était Sébastien Fleuret.

Le jury était composé de Nathalie Carcaud.

Les rapporteurs étaient Najem Dhaher, Nicolas Bernard.


  • Résumé

    Ce travail essaye de détecter les réelles potentialités apparentes et latentes d’un tourisme renouvelé dans deux sites remarquables de la Tunisie, d’une part, la chaine hôtelière de la ville de Sousse, en rapport avec la Médina, et d’autre part, le projet de restructuration convoitée pour une hôtellerie de luxe sis à la banlieue Nord de Tunis. Notons que, cette recherche soulève une démarche urgente pour répondre aux nouvelles exigences de développement et de durabilité des paysages touristiques. En l’occurrence, la Tunisie est un terrain d’application favori et annonciateur des horizons modernes plausibles pour des échelles spatiales différentielles, mais ils disposent tous les deux des ressources de richesses naturelles, patrimoniales, identitaires et socioéconomiques. Il a été question de saisir les différentes évolutions structurelles et institutionnelles du tourisme tunisien, ses atouts et ses contraintes, notamment, après la période du printemps arabe qualifiée d’une période « d’hésitation ». D’ores et déjà, il s’avère le rôle simpliste de l’Etat en s’articulant sur les relatives règles du contrôle et de l’assistance partielle pour le déroulement de cette ressource économique. Le secteur privé n’a pas révélé encore de réelles capacités de redressement et de reprise ; leurs actions restent globalement chimériques. C’est dans ce cadre que s’insère notre travail de recherche qui vise à mettre en place un nouveau modèle de tourisme de luxe qui renforce l’attraction de ces hôtels et leur permet d’attribuer un caractère culturel et patrimonial à travers un choix judicieux des sites d’étude. Au niveau de la ville de Sousse : la méthodologie suivie, se base sur une classification des hôtels qui ont vécu une démolition totale et reconstruction ; des hôtels qui ont eu une rénovation partielle ou intérieure en conservant les façades ; des hôtels qui ont gardé l’état initial et des hôtels qui ont changé d’activité principale. Le dysfonctionnement partiel observable de l’activité touristique exige des éléments de réponses urgentes quant aux aspirations et au développement des relations entre les structures hôtelières et les autres composantes de la ville, notamment, sa Médina. Le projet de réhabilitation de la Médina est un exemple peut offrir une autre image d’un paysage et d’une animation multi culturelle. De nos jours, la diversification des produits et des services touristiques est une nécessité et ce, pour esquiver au modèle uni fonctionnel basé sur un tourisme balnéaire de masse. Ce dernier doit être révisé tout en adoptant des stratégies de multifonctionnalité et de valorisation territoriale. Les enquêtes entreprises directement de la grille SERVQUAL, ont montré que l’effort déployé reste encore en dessous des normes, on enregistre des indicateurs significatifs. Pour la banlieue Nord de Tunis : Actuellement, le monde du tourisme est en évolution, ce qui nous a conduit à choisir une structure hôtelière en voie de reconversion en « hôtel de luxe ». Des déterminants ont été identifiés pour définir les composantes de conception et de création de ce nouveau tropisme touristique. Un essai de référentiel multi échelle est ainsi proposé pour qu’il soit un schéma d’aide à la décision pour tout programme de rénovation en « hôtellerie de luxe » en Tunisie. Une tentative de labélisation a été envisagée « nTulux » afin de prescrire des recommandations et des nouveaux repères à l’industrie du tourisme tunisien.

  • Titre traduit

    Landscape interpretations' features of a toutist city and evocation of a luxury tourism applicable to a hotel structure located in the northern coast of Tunis


  • Résumé

    This work tries to detect the real apparent and latent potentialities of a renewed tourism in two remarkable sites of Tunisia. On the one hand, the hotel chain of the city of Sousse, in connection with the Medina, and on the other hand, the coveted restructuring project for a luxury hotel located in the northern cost of Tunis. It should be noted that this research raises an urgent approach to meet the new requirements for the development and sustainability of tourist landscapes. In this case, Tunisia is a favorite field of application and a predictor of plausible modern horizons for differential spatial scales. Both sites have resources of natural, patrimonial, identity and socio-economic wealth. It has been a question of grasping the various structural and institutional developments of Tunisian tourism, its strengths and its constraints, especially after the period of the Arab spring termed a period of "hesitation". Already, it turns out the simplistic role of the state by articulating the relative rules of control and partial assistance for the development of this economic resource. The private sector has not yet revealed real recovery and recovery capabilities; their actions remain globally chimerical. It is in this context that our research work, which aims to set up a new model of luxury tourism, reinforces the attraction of these hotels and allows them to attribute a cultural and heritage character through a choice of two judicious sites. At the level of the city of Sousse: the methodology followed, is based on a classification of the hotels which lived a total demolition and reconstruction; hotels that have had a partial or interior renovation while preserving the facades; hotels that have kept the original state and hotels that have changed main business. The partial observable dysfunction of the tourist activity requires elements of urgent answers regarding the aspirations and the development of the relations between the hotel structures and the other components of the city, in particular, its Medina. The Medina Rehabilitation Project is an example that can offer another image of a multi-cultural landscape and animation. Today, the diversification of tourism products and services is a necessity, to avoid the uni-functional model based on mass seaside tourism. The latter must be revised while adopting strategies of multifunctionality and territorial valorisation. Surveys undertaken directly from the SERVQUAL grid, have shown that the effort deployed remains below the norms, we record significant indicators. For the northern cost of Tunis: currently, the world of tourism is changing, which has led us to choose a hotel structure being converted into a "luxury hotel". Determinants have been identified to define the design and creation components of this new tourist tropism. A multi-scale benchmark test is proposed so that it is a decision-making scheme for a renovation program in "luxury hotels" in Tunisia. An attempt at labeling was considered "nTulux" to prescribe recommendations and new benchmarks to the Tunisian tourism industry.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.