Gestion des risques au Cameroun : représentations sociales et croyance en un monde juste

par Jean-Claude Etoundi

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Sandrine Gaymard.

Soutenue le 28-05-2018

à Angers , dans le cadre de École doctorale Éducation, langages, interactions, cognition, clinique (Nantes) , en partenariat avec Laboratoire de Psychologie des Pays de la Loire / (LPPL - UPRES EA 4638) (laboratoire) .

Le président du jury était Christine Roland-Lévy.

Le jury était composé de André Ndobo.

Les rapporteurs étaient Fabien Girandola.


  • Résumé

    Ce travail de recherche explique comment à travers la mobilisation de certains mécanismes socio-cognitifs, les populations camerounaises parviennent à préserver la stabilité dans leur pays. L’hypothèse de départ de cette recherche était que le savoir partagé à propos du risque et l'illusion de la permanence de la justice dans la société camerounaise sont un paravent à l'éclatement d'une crise sociale majeure. Cette hypothèse de départ a été testée par le biais de 3 enquêtes visant à ressortir l'influence des représentations sociales de la paix et du risque, et de la croyance en un monde juste sur la stabilité qui prévaut au Cameroun. Grâce aux données recueillies (N=156) par le biais des questionnaires d'associations libres et de caractérisation, nous avons mis en évidence le fait que l'évocation de la paix renvoie principalement à la sécurité et au brassage des populations. Pour nos participants, la sécurité et le brassage des populations sont considérés comme ce sur quoi la permanence de la concorde sociale repose. L'évocation du risque a quant à elle révélé que les carences de gouvernance, illustrées par l'allusion à la mauvaise gouvernance, la corruption ou le chômage, sont considérées comme les principales menaces qui pèsent sur la pérennité de la stabilité.

  • Titre traduit

    Risk management in Cameroon : social representations and belief in a just world


  • Résumé

    This research explains how through the mobilization of some socio-cognitive mechanisms, the cameroonian people manage to maintain stability in their country. The hypothesis of this research was that the knowledge shared about risk and the illusion of permanence of justice in Cameroon are a screen to the breakup of a major social crisis. This assumption was tested through 3 investigations to highlight the influence of the social representations of peace and risk, and the belief in a world just on the stability prevailing in Cameroon. Data collected (N=156) using the questionnaires of free associations and characterization highlighted the fact that the evocation of peace refers primilary to security and the mixing of populations. Security and the intermingling of populations are thus considered to be the pillars of the permanence of social harmony. The evocation of risk revealed that the shortcomings of governance, illustrated by the allusion to poor governance, corruption or unemployment, are considered to be the main threats weighing on the sustainability of the stability. These social representations of peace and the risk do not show a questioning of cohabitation between individuals and communities living in Cameroon. This state of affairs reflects the effectiveness of the existence of a common language and a specific identity ot the population about the prevention of social crises. These results highlight the existence of a form of consensus about other countries in serious social crises. The study of the influence of the belief in a just world on the attachment of Cameroonian to maintain peace (N=213) did not established links between these two factors. If the results of studies in relation with social representations corroborate with other works, the finding of the research on the belief in a just world did not highlight none of the correlations contained in the literature.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Angers. Service commun de la documentation. Section Droit - Economie - Santé.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.