L'impact du travail identitaire sur le processus d'institutionnalisation : une étude de cas comparative du changement organisationnel à l'hôpital

par Sofia Gavault (Khadraoui)

Thèse de doctorat en Sciences de Gestion

Sous la direction de Christophe Baret et de Laetitia Laude.

Le président du jury était Corinne Grenier.

Les rapporteurs étaient Irène Georgescu, Isabelle Franchisteguy.


  • Résumé

    Notre thèse s’intéresse au changement dans le contexte hospitalier. Il s’agit de l’étude du changement par l’approche néo-institutionnelle. Nous tentons d’expliquer et de décrire comment depuis une nouvelle structuration les effets organisationnels opèrent à la fois sur les comportements, les modes de pensée et les actions des acteurs peu ou prou impactés par ces modifications. 5 établissements hospitaliers publics en France sont analysés au travers d’une étude comparative de cas. Nous mobilisons une méthodologie de type qualitative pour mettre en lumière les déterminants de ce changement où les acteurs jouent un rôle central. Nous étudions plus précisément en quoi le travail identitaire des médecins chefs de pôle favorise l’institutionnalisation du pôle. Nous mobilisons le concept de travail identitaire issu de deux courants théoriques et proposons un modèle d’analyse du travail identitaire intégrateur. Nous percevons le travail identitaire comme un antécédent favorisant l’action entrepreneuriale du chef de pôle et par là-même l’institutionnalisation du pôle. Notre travail met en lumière le lien entre travail identitaire opéré et institutionnalisation du pôle dans deux cas sur cinq. Dans trois cas le travail identitaire n’est pas expérimenté. Nous décrivons à travers un modèle d’analyse quels facteurs favorisent le travail identitaire du chef de pôle. L’accompagnement du chef de pôle et l’expérience de ce dernier expliquent d’une manière importante pourquoi la transition identitaire opère dans deux cas sur cinq étudiés.

  • Titre traduit

    Impact of identity work on institutionnal change : a comparative case study analysis


  • Résumé

    Our thesis aims to understand the change in French public hospital. Since the implementation of a new organizational structure, hospitals have to find a new way of handling care and collaboration among medical and administrative worlds. Then we ask how and why change is possible in some cases whereas in others it doesn’t occur? We use neo-institutionalist theory to seize micro events enabling institutionalization of the medical cluster. This theoretical stream puts that change can occur with entrepreneurial action lead by an institutional entrepreneur. We wonder if a change in role has an impact on the change itself. Particularly, we question the impact of identity work as an antecedent of institutionalization in so far as identity and role are components of the same individual structure. Hence, we propose an integrated identity model to describe identity work. Then we suggest the impacts between identity work and institutionalization. We measure institutionalization with its impacts on behavior, cognitive, and activity dimension. Thus, we tend to highlight the impact of identity work on institutionalization. We use a qualitative methodology as we try to understand the meaning for actors of this change. We study 5 cases as a unique case and compare them to stress their commonalities and differences in a generalization attempt. Our results show how identity work experienced by the medical chief enables institutionalization of the medical cluster. Identity work is experienced in two cases whereas in other three cases medical chiefs adopt an avoidance strategy and do not participate to institutionalize the cluster.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.