La prostitution clandestine à Sfax : migration, santé et économie informelle

par Faten Msakni Bargui

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Sylvie Mazzella et de Fethi Rekik.

Le président du jury était Chokri Memni.

Le jury était composé de Marc Bernardot.

Les rapporteurs étaient Lamia Missaoui, Imed Melliti.


  • Résumé

    Certes l’étude du monde de la prostitution clandestine et la rencontre des prostituées clandestines sont, pour nous, une expérience fort enrichissante. Mais, côtoyer ces femmes et faire partager leurs expériences et leur vécu n’est pas du tout une tâche aisée. En étudiant cette communauté bien particulière, nous nous sommes heurtée à des difficultés : fréquentation de lieux infâmes, refus de collaboration de certaines prostituées, arnaque et dépense de grandes sommes d’argent. Notre objectif est de comprendre le phénomène de la prostitution clandestine dans la ville de Sfax, les profils des femmes qui y évoluent, y compris celles issues de la migration, et ce qui les incite à cette condition. Notre motivation principale est de découvrir un phénomène minoré dans les études sociologiques en Tunisie. Nous avons opté pour une perspective de la sociologie compréhensive. Des prostituées clandestines ont été rencontrées par l’intermédiaire de plusieurs acteurs ; proxénètes, courtiers immobiliers, prostituées clandestines, éducatrices paires. Des récits de vie, issus d’observations réalisées dans les salons de thé et dans les grands boulevards de la ville de Sfax, ont été réalisés auprès de 25 femmes tunisiennes et ont permis d'explorer en profondeur leurs expériences prostitutionnelles. À cela s’ajoute l’expérience que nous avons vécue à l’Association Tunisienne de Lutte contre les Maladies Sexuellement Transmissibles et le Sida basée à Sfax, en tant qu’assistante sociale dans le cadre du projet du Fonds mondial de lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme.

  • Titre traduit

    Clandestine prostitution in Sfax : migration, health and informel economy


  • Résumé

    Certainly the study of the world of illegal prostitution and meeting clandestine prostitutes are, for us, a very rewarding experience. However, contacting these women, and therefore sharing their experiences is by no means an easy task. While studying this particular community, we faced several difficulties: getting access to infamous places, resisting to collaborate on the part of certain prostitutes, swindle and spending big amounts of money. Our goal is to understand the phenomenon of clandestine prostitution in Sfax City, the profiles of women who live there, including those from migration, as well as the push factors to this condition. Our main motivation is to explore un understudied topic in the sociological literature in Tunisia. We opted for a perspective of comprehensive sociology. Meeting clandestine prostitutes have been arranged through several actors; pimps, real estate agents, clandestine prostitutes, peer educators. Life stories of 25 Tunisian women were drafted based on observations made in the tea rooms and on the boulevards of the city of Sfax, which allowed to explore in depth their prostitution experiences. In addition, our experience with the Tunisian Association to fight Sexually Transmitted Diseases and AIDS, based in Sfax, as a social worker in the framework of the Global Fund to fight AIDS, Tuberculosis and Malaria.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.