Politique et littérature à Florence au XVIe siècle : les Jardins Rucellai

par Battista Liserre

Thèse de doctorat en Langues, littératures et civilisations romanes

Sous la direction de Théa Picquet et de Donatella Coppini.

Le président du jury était Angela Biancofiore.

Le jury était composé de Donatella Coppini, Paolo Viti, Anna Maria Cabrini, Lucien Faggion.

Les rapporteurs étaient Paolo Viti.


  • Résumé

    Ce travail est né d'une prise de conscience. Les études des critiques littéraires sur les jardins Oricellari (Orti Oricellari) bénéficient d'un intérêt relatif. Le plus souvent, l'académie et les relations entre ses membres ne sont mentionnées que de façon superficielle dans les chapitres ou paragraphes des livres consacrés à Machiavel. Pour cette raison, nous avons essayé, avec notre thèse, de jeter les bases d'une première monographie globale. À cette fin, nous avons combiné, en un seul ouvrage tous les épisodes survenus dans le jardin de « via della Scala » entre 1502 et 1522. Notre recherche comprend une étude détaillée des principaux thèmes philosophiques, littéraires, historiques et politiques discutés lors de l'Assemblée des « Orti ». Par exemple, c'est dans les jardins « Oricellari » que le concept de politique moderne est né comme on l'entend aujourd'hui, lorsque Bernardo Rucellai, fondateur et initiateur des premières rencontres littéraires, a lu publiquement son histoire de l'invasion de l'Italie par la France sous Charles VIII : le premier traité moderne de l'histoire politique . L'œuvre de Bernardo, De Bello Italico, est caractéristique de son analyse lucide des motivations psychologiques des protagonistes, de leurs désirs et de leurs ambitions, afin d'en déduire les causes de leurs défaites. Les clés de la lecture dans les analyses de Rucellai étaient vraiment sans précédent à cette époque, mais après tout, la politique était encore considérée comme quelque chose de pratique et non métaphysique et c'est dans la Florence des Médicis que le concept de «modern balance of power politics» fut théorisée pour la première fois.

  • Titre traduit

    Politics and literature in Florence, 16th century, Gardens Rucellai


  • Résumé

    This work is born of an awareness. Studies of literary critics on Oricellari gardens (Orti Oricellari) are of relative interest. Most often, the academy and the relations between its members are mentioned only superficially in the chapters or paragraphs of the books devoted to Machiavelli. For this reason, we have tried, with our thesis, to lay the foundations for a first global monograph. To this end, we have combined, in one single work, all the episodes that occurred in the garden of Via della Scala between 1502 and 1522. Our research includes a detailed study of the main philosophical, literary, historical and political themes discussed during the year. Assembly of Orti. For example, it is in the gardens "Oricellari" that the concept of modern politics was born as we hear it today, when Bernardo Rucellai, founder and initiator of the first literary meetings, publicly read his story of the invasion from Italy by France under Charles VIII: the first modern treaty of political history. Bernardo's work, De Bello Italico, is characteristic of his lucid analysis of the psychological motivations of the protagonists, their desires and their ambitions, in order to deduce the causes of their defeats. The keys to reading in Rucellai's analyzes were truly unprecedented at that time, but after all, politics was still considered practical and not metaphysical, and it was in Florence of the Medici that the concept of "modern balance of power politics "was theorized for the first time.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.