Bourian ou la danse des maîtres : circulations et enjeux identitaires des Agudàs, les Brésiliens du Bénin

par Joao Augusto De Athayde

Thèse de doctorat en Anthropologie

Sous la direction de Jacky Bouju.

Le président du jury était Erwan Dianteill.

Le jury était composé de Gaetano Ciarcia.

Les rapporteurs étaient Saskia Cousin.


  • Résumé

    Descendants à la fois de négriers et d'anciens esclaves du Brésil « retournés » tout au long du XIXe siècle aux actuels Bénin, Togo et Nigeria, les Agudàs, connus aussi comme « les Brésiliens du Bénin », basent leur identité sur des évocations à leurs origines brésiliennes. Un des principaux marqueurs identitaires des Agudàs est la fête de la bourian (« petite ânesse » en portugais), qui réunit chrétiens et musulmans autour d'une sortie de masques très codifiée, où l'on chante – sans comprendre les textes – des airs de samba en portugais, langue qui n'est plus parlée dans cette région d'Afrique. Les divers groupes de bourian, souvent en concurrence les uns avec les autres, évoquent de façon ludique les ancêtres brésiliens, dans un contexte dynamique où chaque population locale réalise des sorties de masques liés aux vodouns. Centrée sur le Bénin méridional, cette thèse cherche à saisir le sens, les enjeux identitaires et les circulations autour de la bourian, tout en gardant une perspective historique et un regard comparatif avec le Brésil.

  • Titre traduit

    Bourian, or the dance of the masters : circulation and identity issues among the Agudas, the Brazilians of Benin


  • Résumé

    The Agudas, also known as "the Brazilians of Benin", are the descendants of both slave traders and former slaves who "returned" from Brazil to today's Benin, Togo and Nigeria during the 19th century. To this day, they base their identity on evocations of their Brazilian origins. One of the main identity markers of the Agudas is the festival of the Bourian (a Portuguese word meaning "little she-donkey"), which brings Christians and Muslims together around a codified masquerade, where samba tunes are sung – with no understanding of their lyrics – in Portuguese, a language that is no longer spoken in this region of Africa. The various Bourian groups, often in competition with each other, evoke in a playful way their Brazilian ancestors, in a dynamic context where each local population carries out masquerades related to the vodoun. Focusing on Southern Benin, this thesis aims to understand the meaning of the Bourian, as well as the identity issues and circulations in which the Bourian is involved, while keeping an historical and comparative perspective with Brazil.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.