Contributions empiriques à l'étude des discriminations sur le marché du travail

par François Reynaud

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Bruno Decreuse et de Marc Sangnier.

Soutenue le 18-09-2018

à Aix-Marseille , dans le cadre de Ecole Doctorale Sciences Economiques et de Gestion d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence) , en partenariat avec Aix-Marseille School of Economics (équipe de recherche) .

Le président du jury était Franck Malherbet.

Le jury était composé de Catarina Goulão.

Les rapporteurs étaient Nicolas Jacquemet, Pascale Petit.


  • Résumé

    Cette thèse est composée de trois articles qui posent chacun une question sur les discriminations. Le premier article interroge si les habitants de la Seine-Saint-Denis sont statistiquement discriminés sur une violence supposée ; où la pratique d’un sport de combat serait un signal de violence. Le second article regarde si les accents marseillais sont discriminés sur le marché du travail. Le dernier article se demande si les employeurs pourraient utiliser le patronyme et l’adresse des candidats à l’embauche pour faire des corrélations sur leur accent et, s’ils infèrent qu’ils ont l’accent des grands ensembles, de les discriminer sur ce point. La méthode du « testing » est utilisée pour répondre à ces trois questions. Les deux premiers testings amènent à répondre par la négative aux deux premières questions. Concernant la troisième question, même si l’on ne peut pas y répondre, le troisième testing prouve que l’accent des grands ensembles est discriminé. De plus, il démontre que la discrimination sur le patronyme peut mettre dans l’ombre celle sur l’adresse. De façon générale, ce travail permet de mettre en évidence que les employeurs ne prennent pas en compte le sport dans leur pratique d’embauche et que lors de l’élaboration du design d’un testing on doit distinguer les signaux forts des signaux faibles. Il montre aussi que les testings peuvent être utilisés jusqu’au moment où les employeurs contactent les candidats par téléphone et qu’ils engagent des stéréotypes différents selon l’accent qu’ils entendent. Enfin, il propose aux décideurs publics de chercher à d’abord diminuer la discrimination basée sur le patronyme s’ils veulent diminuer la discrimination totale.

  • Titre traduit

    Empirical contributions to the study of discriminations in the labor market


  • Résumé

    This thesis is composed of three articles. Each of them asks one question about discriminations. The first article interrogates if Seine-Saint-Denis inhabitants are statistically discriminated on a supposed violence ; where to do a fighting sport would be a violence signal. The second article investigates if Marseille accents are discriminated in the labor market. The third article asks if employers may use the name and the address as proxies to determine job candidates’ accent and, if they infer he holds a poor area accent, to discriminate on the basis of this accent. I use the correspondence study method to reply to these three questions. The first two correspondence studies lead to conclude to the negative to the first two questions. Concerning the third question, even if we cannot reply to it, the third correspondence study proves that the poor area accent is discriminated. Moreover, it shows that the name discrimination may overcomes the address one.General conclusions are that this thesis indicates employers do not take into account the practiced sport to hire and that to elaborate the design of a correspondence study implies to consider weak and strong signals. It also shows that correspondence studies can be used up to the moment where employers contact job applicants by phone and that they have different stereotypes in mind according to the accent they hear. Finally, it proposes to public policy makers to first decrease the name discrimination if they want to significantly impact the total discrimination.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.