Les mécanismes antiépileptiques de l’AppCH2ppA dans la sclérose tubéreuse de Bourneville

par Alexandre Pons Bennaceur

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Nail Burnashev.

Le président du jury était Christophe Porcher.

Le jury était composé de Natalia Lozovaya.

Les rapporteurs étaient Sylvain Rheims, Bertrand Lambolez.


  • Résumé

    La Sclérose Tubéreuse de Bourneville est une pathologie génétique rare qui se caractérise par la survenue de crises épileptiques précoces à l’origine du développement de nombreux troubles neurologiques tels que des symptômes autistiques ou des retards mentaux. Les épilepsies retrouvées dans la Sclérose Tubéreuse de Bourneville sont souvent résistantes aux traitements pharmacologiques disponibles soulevant la nécessité de trouver de nouvelles approches médicamenteuses plus efficaces pour traiter les patients. Dans cette étude nous avons mis en évidence que l’AppCH2ppA est une molécule efficace pour bloquer la survenue des crises épileptiques dans un modèle de souris pour la Sclérose Tubéreuse de Bourneville ainsi que sur des résections chirurgicales de tissu provenant de patients humains atteints par la Sclérose Tubéreuse de Bourneville. Nous avons montré que les propriétés antiépileptiques de l’AppCH2ppA s’appuient sur une libération autocrine d’adénosine par les neurones de la couche IV du cortex somatosensoriel et d’une activation consécutive des récepteurs à l’adénosine de type A1. Cette activation a lieu spécifiquement au niveau du compartiment postsynaptique et est responsable d’une activation de conductances potassiques et d’une diminution de l’excitabilité des neurones. L’administration d’AppCH2ppA n’est associé à aucun effet secondaire notables sur la santé des souris. Ainsi l’AppCH2ppA semble être un outil thérapeutique prometteur et peu risqué qui stimule des mécanismes antiépileptiques endogènes naturellement sollicités par le cerveau et efficaces pour stopper et limiter la survenue des crises épileptiques.

  • Titre traduit

    Antiepileptic mechanisms of diadenosine-methyl-tetraphosphate in tuberous sclerosis


  • Résumé

    Tuberous Sclerosis Complex (TSC) is a rare genetic disease characterized by the presence of epilepsies that appear early and in the life of patients and are responsible for the development of several neurological disorders such as autistic symptoms or mental retardations.In TSC, epileptic seizures often resist to pharmacological approaches raising the importance to find new molecules to treat more efficiently the patients.In this study we showed that AppCH2ppA is an effective molecule to block the onset of epileptic seizures in a mouse model for Tuberous Sclerosis as well as on human patients tissues.We have shown that AppCH2ppA nduce an autocrine release of adenosine by the spiny stellate cells present in the layer IV of the somatosensory cortex. This release is responsible for a subsequent activation of adenosine A1 receptors that occur specifically in the postsynaptic compartment of neurons and is responsible for an activation of potassium channels and a decrease of the excitability of neurons. The administration of AppCH2ppA is not associated with any significant side effects on mouse health. Thus, AppCH2ppA appears to be a promising and low-risk therapeutic tool that stimulates an endogenous antiepileptic pathway that is naturally used in the brain and that is efficient to stop and limit the appearance of epileptic seizures.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.