Women's empowerment in a developing world : three essays on Egyptian households

par Clémentine Sadania

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Patricia Augier et de Marion Dovis.

Le jury était composé de Garance Genicot, Nadia Belhaj Hassine, Habiba Djebbari.

Les rapporteurs étaient Stéphane Straub, Catherine Guirkinger.


  • Résumé

    En quête d’une croissance inclusive, l’émancipation des femmes occupe une place croissante dans les programmes de développement. Cette thèse explore les déterminants et les conséquences d’une dimension de ce concept, leur capacité à prendre part aux décisions du ménage. Le chapitre 1 offre une revue critique de la littérature associée à ce concept. Les chapitres suivants présentent des analyses empiriques sur l’Egypte apportant de nouveaux éclairages dans un contexte rarement étudié. Le chapitre 1 pose une réflexion sur le concept d’étude et sa mesure. Il identifie les moyens d’actions aux mains des individus et décideurs publics, les limitations de la littérature existante et des voies de recherche futures. Le chapitre 2 revisite la relation entre le travail des femmes et leur pouvoir de décision en Egypte, en considérant á la fois l’endogénéité et l’hétérogénéité du travail. Cette étude montre que le travail extérieur a le plus grand impact. Néanmoins, le travail à la maison permet d’augmenter les prises de décisions jointes sur des investissements majeurs. Le chapitre 3 informe sur un canal encore inexploré: le rôle du pouvoir de décision de la mère dans la transmission de chocs à l’allocation du temps des enfants. Nous trouvons qu’un choc positif sur le marché du travail du père réduit le travail domestique des filles seulement lorsque le pouvoir de décision de la mère est élevé. Le chapitre 4 explore les conséquences de la migration des hommes sur le marché du mariage du pays d’origine. Les résultats sont consistants avec une détérioration de la position relative des femmes sur le marché du mariage durant les périodes de forte migration.


  • Résumé

    Women’s empowerment increasingly appears in the headlines of development programs, in the pursuit of inclusive growth. This dissertation explores the determinants and consequences of one dimension of women’s empowerment, women’s ability to make choices within the household. Chapter 1 offers a critical review of the related literature. The chapters which follow consist of empirical analyses on Egypt and shed new lights on a understudied setting. Chapter 1 is a discussion of the concept under study and its measurement. It identifies means of actions available to individuals and policy-makers, limitations of the existing literature and future research avenues. Chapter 2 revisits the relationship between women’s work and employment in Egypt, by addressing jointly the endogeneity and the heterogeneity of types of economic activities. The study shows that outside work has the greatest impact on women’s participation in household decisions. Nevertheless, home-based work is able to increase joint decision-making on major investment decisions. Chapter 3 provides evidence on an unexplored channel: the role of the mother’s empowerment in the transmission of shocks on youths’ time allocation. We find that a positive shock on the father’s labor market reduces daughters’ participation in domestic work only when the mother has a high level of bargaining power. Chapter 4 explores how gender unbalanced migration affects the marriage market of the sending country. Results are consistent with a deterioration of women’s relative position in the marriage market during high migration periods.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.