Anseÿs de Gascogne : Édition critique et étude de la seconde partie de la mise en prose copiée par David Aubert (à partir du f°320 r°), d'après le manuscrit 9 (Bruxelles, KBR)

par Justine Dockx (Durand)

Thèse de doctorat en Langues et littératures. Langues et littérature françaises

Sous la direction de Jean-Charles Herbin.

Soutenue le 16-12-2017

à Valenciennes , dans le cadre de Sciences de l'homme et de la société (SHS) , en partenariat avec Cultures, Arts, Littératures, Histoire, Imaginaires, Sociétés, Territoires, Environnement (laboratoire) et de ComUE Lille Nord de France (Communauté d'Universités et Etablissements (ComUE)) .

Le président du jury était Muriel Ott.

Le jury était composé de Jean-Charles Herbin, François Suard, Marie-Geneviève Grossel, Maria Colombo Timelli, Nadine Henrard.

Les rapporteurs étaient Muriel Ott, François Suard.


  • Résumé

    Avec ses quatre témoins, le récit épique d’Anseÿs de Gascogne est l’un des succès du Moyen-Âge. C’est une conclusion du Cycle des Lorrains nettement en faveur des comtes du Nord, et Philippe le Bon en a naturellement commandé une mise en prose. La copie de David Aubert datée de 1465 nous est parvenue dans un luxueux manuscrit conservé à Bruxelles (KBR, 9), quatrième volume des Histoires de Charles Martel. La seconde partie du récit – à partir de la bataille en Santerre – sur laquelle s’appuie notre étude, ne peut être considérée comme un simple dérimage. En effet, elle révèle les goûts de la société bourguignonne du XVe siècle, s’organise en chapitres et modernise la langue, le vocabulaire et surtout les techniques littéraires. Nous sommes donc en présence d’un récit davantage ancré dans l’époque de la copie que dans celle de son modèle en vers. La présente édition réunit une description du manuscrit, une étude littéraire commentant la filiation de la prose et du vers, une analyse linguistique ainsi qu’un glossaire, un index des noms propres et une table des proverbes.

  • Titre traduit

    Anseÿs de Gascogne : David Aubert’s copy in prose : a critical edition and study of the second part of the tale (from f°320 r°) based on manuscript 9 (Bruxelles, KBR)


  • Résumé

    The epic tale Anseÿs de Gascogne, which is composed of four reference texts, is one of the best medieval literary achievements. It comes as a conclusion to the Lorraine cycle clearly paying tribute to the counts of the North of France and Philippe le Bon naturally ordered a copy of it in prose. David Aubert’s copy, dating back to 1465, is to be found in a luxurious manuscript kept in Brussels (KBR, 9) in the fourth volume of Histoires de Charles Martel. The second part of the tale – from the Battle of Santerre onwards – on which our study lies should not be considered as a mere conversion from poetry to prose. Indeed, not only does it throw light upon the tastes of the Bourguignon society of the XVth century but it also falls into chapters and modernises the language, the vocabulary and above all, the narrative techniques. The tale is really anchored in the prose tradition rather than in that of verse. This edition gathers a description of the manuscript, a literary study commenting on the connections between prose and verse, a linguistic analysis as well as a glossary, an index of proper nouns and a table of proverbs.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis. Service commun de la documentation. Valenciennes- Bib électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.