Pratiques langagières intergénérationnelles : le cas de familles transnationales plurilingues (Antioche, Île-de-France, Berlin)

par Suat Istanbullu

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Isabelle Léglise.


  • Résumé

    À côté des études, en France, sur le plurilinguisme des familles de migrants et des travaux internationaux sur les politiques linguistiques familiales, cette thèse s’intéresse aux pratiques langagières intergénérationnelles de familles transnationales. Résidant en Ile de France, à Berlin ou à Antioche au Sud de la Turquie, où les membres les plus âgés sont nés, leur répertoire linguistique comprend l’arabe, le turc et le français ou l’allemand. À partir d’une ethnographie multi-sites auprès de 13 familles dont 100 membres ont été rencontrés, et d’analyses quantitative puis interactionnelle de quatre corpus recueillis dans deux familles à Paris et Berlin, les notions de language shift, de transmission ou d’agentivité sont notamment discutées. Dans un contexte où les participants présentent tous des profils différents et des ressources asymétriques dans les différentes langues, on observe l’utilisation de toutes les langues et en particulier de l’arabe dont la pratique est favorisée, pour les plus jeunes, par des phénomènes d’alignement aux choix linguistiques qu’ils initient dans l’interaction. Le turc se trouve pour sa part utilisé dans des prises de parole multilingues. Les reformulations, aides et traductions font ressortir le rôle prépondérant de la bienveillance entre les adultes et les plus jeunes pour favoriser la communication intergénérationnelle et, par là, l’utilisation des langues familiales.Cette thèse constitue une contribution à la description de pratiques langagières familiales, à l’approche de politiques linguistiques de familles transnationales, à la documentation de la variété d’arabe antiochien en interaction et à l’étude de corpus hétérogènes trilingues.

  • Titre traduit

    Intergenerational language practices : the case of multilingual and transnational families (Antioch, Paris & Berlin)


  • Résumé

    Along with many French studies on migrant families’ multilingualism and international studies on family language policy, this thesis deals with intergenerational language practices within transnational families. The linguistic repertoire of these families living in Paris, Berlin or Antioch in South Turkey, where the oldest members were born, includes Arabic, Turkish, French or German. Drawing on a multisited ethnography with 13 families and 100 members interviewed, along with quantitative and interactional analysis of four corpora collected in two families in Paris and in Berlin, notions of language shift, transmission and agentivity are discussed. In this context where all the participants present different profiles and show varying resources in the languages used, we observe the use of all languages. Arabic is being used in particular by the youngest thanks to the phenomena of alignment by the oldest to the linguistic choices they initiate in the interaction. Turkish, in contrast, is more used in multilingual turns. The help of family members together with rewording and translating, fosters the role of goodwill between adults and the youngest family members, which enables the intergenerational communication and the use of heritage languages. This thesis is a contribution to the description of family language practices, approaches transnational families’ language policy, allows the documentation of Antiochian Arabic and contributes to the analysis of the trilingual heterogeneous corpora.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris). Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.