Usages du sonnet européen (Allemagne, France, Grande-Bretagne, Italie) durant la Seconde Guerre-Mondiale (1939-1945)

par Thomas Vuong

Thèse de doctorat en Littérature française. Littérature comparée

Sous la direction de Anne Larue et de Jean-Yves Masson.

Soutenue le 28-11-2017

à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Érasme (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis) , en partenariat avec Université Paris 13 (établissement de préparation) et de Pléiade (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis) (laboratoire) .

Le président du jury était Juliette Vion-Dury.

Le jury était composé de Carole Birkan Berz.

Les rapporteurs étaient Caroline Fischer, Christine Lombez.


  • Résumé

    On dresse ici un panorama ample des usages de la forme poétique du sonnet durant la Seconde Guerre mondiale, en France, Allemagne, Grande-Bretagne et Italie. Ce parcours à travers la poésie de pays opposés militairement donne lieu à des analyses ciblées, qui visent à mettre en avant le fonctionnement d’une forme qui connaît une réelle floraison durant ce dürftiger Zeit de l’Europe. De nombreux poètes emploient en effet le sonnet pour donner un ordre à une expérience individuelle ou collective du désordre. On envisage la manière dont ces usages interrogent parfois profondément le rôle de la poésie, lorsqu’elle est abondamment sollicitée dans des sociétés en crise. La réduction à un discours militant, l’interférence idéologique ou religieuse d’une part, la remise en cause des présupposés culturels ou relatifs au lyrisme d’autre part, sont autant de tensions qui traversent le sonnet. On propose que le sonnet, forme ordonnée, est employée pour se positionner face au désordre du monde, soit en le rédimant, soit en l’acceptant. Les deux positions ne se traduisent pas systématiquement par un équivalent formel dans le poème même. Toutefois, les usages néoclassiques et rénovateurs du sonnet ont pour point commun d’interroger très profondément le rapport de la poésie au monde.

  • Titre traduit

    The use of the sonnet in Europe (France, Germany, Great Brintain, Italy) during the Second World War (1939-1945)


  • Résumé

    This study consists in a wide, comprehensive overview of the usages of the poetic form of the sonnet during the Second World War in France, Germany, Great Britain and Italy. Such a process aims at gathering close readings of sonnets, in order to highlight the mechanisms of a blooming form in the midst of a dürftiger Zeit. Many poets resort indeed to the sonnet in order to give a frame to a singular or collective experience of the chaos unleashed throughout Europe.The way these recourses to the sonnet interact with the role of poetry in a time of wide reception and collective crisis will be scrutinized in the light of political commitment, religious or ideological biases and the questioning of the former foundations of Western European culture, all of which can interfere in poetry’s proper motives.This work’s proposal is that the sonnet can be used as an ordered form, either to set a demiurgic stand in front of the chaotic situation of the continent, or so as to accept it. Neither poetic stances do necessarily lead to a disordering of the form itself ; however, both conservative and rejuvenating usages of the sonnet have in common the ability to deeply question poetry’s relation to the world.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.