Prévention nutritionnelle des maladies cardiovasculaires : comportement alimentaire et apports en polyphénols

par Solia Adriouch

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Serge Hercberg.

Le président du jury était Pierre Lombrail.

Le jury était composé de Serge Hercberg, Sébastien Czernichow, Léopold Fezeu, Mathilde Touvier.

Les rapporteurs étaient Claudine Manach, Nicolas Danchin.


  • Résumé

    La nutrition est l’un des facteurs environnementaux modifiables pouvant avoir un rôle majeur dans la prévention des maladies cardiovasculaires (MCV). Dans ce cadre, un intérêt croissant a été porté ces dernières décennies aux polyphénols, des composés bioactifs potentiellement protecteurs. L’objectif général du travail de cette thèse était l’étude du lien entre la qualité de l’alimentation et les MCV, à partir des données issues des cohortes françaises SU.VI.MAX et NutriNet-Santé. Le premier objectif était d’étudier l’association prospective entre un score individuel mesurant la qualité globale de l’alimentation (score FSA-NPS DI) et le risque de MCV. Le second objectif était d’étudier les associations entre les apports alimentaires en polyphénols et le risque de MCV ainsi que la variation du statut pondéral, en utilisant la table de composition Phenol-Explorer®. Enfin, le troisième objectif était de comparer les consommations et les comportements alimentaires des participants de l’étude NutriNet-Santé présentant une MCV ou un trouble cardiométabolique à des témoins. Concernant le premier objectif, nos résultats indiquaient que des choix alimentaires de moindre qualité nutritionnelle, comme reflété par un score FSA-NPS DI plus élevé, étaient associés à une augmentation de risque de MCV, en particulier chez les individus en surpoids ou obèses dans la cohorte NutriNet-Santé et les fumeurs et ceux ayant un faible niveau d’activité physique dans la cohorte SU.VI.MAX. Concernant le deuxième objectif, nos résultats indiquaient que les anthocyanines, les catéchines, les flavonols, les dihydrochalcones, les dihydroflavonols, les acides hydroxybenzoiques et les stilbènes étaient associés à une moindre survenue des MCV. Nos résultats indiquaient également qu'un apport plus élevé en polyphénols totaux ainsi qu'un apport plus élevé en flavones, flavanones, proanthocyanidines, lignanes et acides hydroxycinnamiques étaient associés à une moindre augmentation de l’adiposité au cours du suivi. Concernant le troisième objectif, nous avons montré, que les adultes, présentant une maladie cardiovasculaire ou cardio-métabolique avaient des comportements moins favorables pour la santé que des témoins du même âge et sexe. Nous avons ainsi mis en évidence les aspects nutritionnels sur lesquels il serait stratégique d’axer en priorité les efforts de prévention et d’accompagnement des patients afin d’améliorer la prise en charge des maladies cardio-métaboliques et cardiovasculaires après leur diagnostic. En conclusion, les résultats de cette thèse ont contribué à une meilleure compréhension du rôle potentiel des facteurs nutritionnels dans l’étiologie des maladies cardiovasculaires via une approche holistique et plus spécifique pour les polyphénols. Cette thèse offre des pistes de réflexion pour les futures stratégies en prévention primaire, secondaire et tertiaire des maladies cardiovasculaires.

  • Titre traduit

    Nutritional prevention of cardiovascular diseases : dietary behaviour and polyphenol intakes


  • Résumé

    Nutrition is one of the modifiable environmental factors that may have a major role in the prevention of cardiovascular diseases (CVD). In this context, in etiological epidemiology, there has been a growing interest in polyphenols – bioactive components that are potentially protective. Hence, the general objective of the work presented in this thesis was to study the link between the quality of the diet and CVD, based on data from the French cohorts SU.VI.MAX and NutriNet-Santé.The first objective was to study the prospective association between an individual score measuring the overall quality of the diet (the FSA-NPS DI) and CVD risk, in the context of a French national primary prevention strategy aiming to apply a coloured front-of-package label (the 5C label). The second objective was to examine the association of dietary intakes of different polyphenols with CVD risk and with weight change, using the Phenol-Explorer® composition table. Finally, the third objective was to compare the food and nutrient consumptions and lifestyle behaviours of NutriNet-Santé participants presenting a CVD or a cardiometabolic disorder with those of ‘control’ participants. Concerning the first objective, our results indicated that the choice of foods of a lower nutritional quality, as reflected by a higher FSA-NPS DI score, was associated with an increase in CVD risk – in particular among overweight or obese participants of the NutriNet-Santé cohort, and among participants of the SU.VI.MAX cohort that were smokers or had a low physical activity level. Concerning the second objective, our results indicated that anthocyanins, catechins, flavonols, dihydrochalcones, dihydroflavonols, hydroxybenzoic acids, other phenolic acids and stilbenes were associated with a lower CVD risk. Our results also indicated that a higher intake of total polyphenols as well as a higher intake of falvones, flavanones, proanthocyanins, lignans and hydroxycinnamic acids was associated with a less pronounced increase in body mass index and waist circumference over 6 years. Concerning the third objective, we have shown that adults presenting a CVD or a cardiometabolic disorder had less beneficial behaviours than control participants of the same age and sex, in terms of physical activity, smoking status, and the consumption of alcohol, fruits and vegetables, whole grain cereals, of meat and particularly of processed meat. In addition, we have observed a lower intake of most polyphenol categories among patients. Our results thus provide indications on the nutritional elements that should be at the centre of secondary and tertiary prevention strategies, so as to improve the treatment of CVD and cardiometabolic dysfunctions once that they are diagnosed.To conclude, this thesis contributes to a better understanding of the role of nutritional factors in the development of CVD, using both holistic and specific (through polyphenols) approaches. These results are of interest for future prevention strategies that aime at reducing the risks of CVD through nutrition.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.