La structure verbale en chinois mandarin : un problème d'étiquetage ?

par Chen Zhao

Thèse de doctorat en Sciences du langage, linguistique. Linguistique théorique, descriptive et automatique

Sous la direction de Alain Rouveret et de Victor Junnan Pan.

Soutenue le 29-05-2017

à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de Ecole doctorale de Sciences du Langage (Paris) , en partenariat avec Laboratoire de linguistique formelle (Paris) (équipe de recherche) et de Université Paris Diderot - Paris 7 (établissement de préparation) .

Le président du jury était Alain Peyraube.

Le jury était composé de Alain Rouveret, Victor Junnan Pan, Alain Peyraube, Carlo Cecchetto, Ora Matushansky.

Les rapporteurs étaient Alain Peyraube, Carlo Cecchetto.


  • Résumé

    Ce travail de thèse porte sur deux phénomènes syntaxiques importants du chinois mandarin: la construction à copie du verbe et la construction en BA, chacun desquels pose un défi à l'approche générative de la linguistique. Nous avons proposé dans le travail une analyse par étiquetage qui permet éventuellement d'unifier les deux phénomènes qui sont à première vue très différents. Dans la partie sur le phénomène de copie du verbe, nous avons avancé l'idée que la forme de la copie du verbe est dérivée par le mouvement du VP qui fait partie d'une des stratégies grammaticales pour rendre labélisable la structure formée par la fusion entre le complément postverbal et AspP, qui est du type {XP, YP} dans les termes de Chomsky (2013). Dans la partie sur les constructions en BA, en nous basant sur l'hypothèse du mouvement, nous supposons que le mouvement du NP (le BA-NP) est pour satisfaire des exigences de sous-catégorisation de l'élément BA, que le Merge interne du NP avec le vP donne lieu à une structure nominale qui porte le label [φ], et que le rôle de BA est de fournir un label verbal à cette structure nominale sous T, qui autrement serait exclue à l'interface C-I

  • Titre traduit

    The VP structure in Mandarin Chinese : a labeling probleme ?


  • Résumé

    -résumé en anglais:The thesis mainly discusses two important syntactic phenomenons of Mandarin Chinese: verb copying constructions and BA-constructions, each of which presents a challenge to the generative approach of linguistics. I provided in the thesis a labeling analysis that allows to unify the two phenomena which are very different en the surface. In the part of verb copying constructions, I put forward the idea that the verb copying form is derived by VP movement, one of the grammatical strategies to provide a label to the unlabelable structure formed by the internal Merge between the postverbal complement and AspP, resulting in a {XP, YP} structure in the terms of Chomsky (2013). In the part of BA-construction, based on the movement hypothesis, I proposed that the movement of NP (the BA-NP) is to satisfy the subcategorization requirement of BA, and the internal Merge between the NP and the vP gives rise to a nominal structure labeled [φ], and we argue further that the role of BA is to provide a verbal label to the nominal structure under T, which otherwise, would be ruled out at the CI interface

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.