Processus de bureaucratisation et disqualification humaine : le cas des agents du bureau des étrangers sous le regard croisé de la sociologie et psychosociologie

par Maria Doibani

Thèse de doctorat en Sciences politiques. Politiques, institutions, sociétés

Sous la direction de Laurent Fleury.

Le président du jury était Pascal Dibie.

Le jury était composé de Laurent Fleury, Pascal Dibie, Danièle Linhart, Christophe Niewiadomski, Pascale Moulévrier.

Les rapporteurs étaient Danièle Linhart, Christophe Niewiadomski.


  • Résumé

    La thèse analyse les conséquences de processus de bureaucratisation à l’œuvre au sein d’institutions publiques telles les préfectures. L’enquête a été menée auprès d’agents d’État du « Bureau des Étrangers », qui accueillent et se confrontent aux demandes administratives des usagers (les étrangers). Comment ces agents investissent-ils l’organisation bureaucratique ? Quelles sont les dynamiques de la rencontre avec l’altérité ? Sous une perspective pluridisciplinaire qui privilégie l’approche sociologique et psychosociologique, la thèse a cherché à élucider l’expérience des agents à partir de leur vécu et de leurs propos. Il apparaît que les agents vivent les contradictions institutionnelles entre rapports de domination et désinvestissement affectif. Autre résultat de la recherche, la mise au jour de la disqualification sociale et humaine à l’œuvre sous l’emprise des processus de bureaucratisation étudiés.

  • Titre traduit

    Process of bureaucratization and human disqualification : the case of agents of foreign office viewed from a sociology and psychosociology perspective


  • Résumé

    The thesis analyzes the consequences of bureaucratic processes at work in public institutions such as ‘’prefectures’’. The survey was conducted with the State agents of the "Foreign office", who welcome and face administrative requests from users (foreigners). How do these agents invest the bureaucratic organization? What are the dynamics of the encounter with alterity? From a multidisciplinary perspective that privileges the sociological and psychosociological approach, the thesis sought to elucidate the experience of the agents based on their personal experiences and their words. It appears that agents live institutional contradictions between relations of domination and affective disinvestment. Another result of the research is the discovery of social and human disqualification at work under the influence of the bureaucratization processes that are studied

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.