Communication, interactions et incidence des réalités éducatives, sociales et linguistiques : pour une théorie des langues minoritaires et majoritaires à l'école : les cas de la région Bretagne et de la communauté autonome Basque

par Suzanne Le Corre-Huteau

Thèse de doctorat en Sciences du langage, linguistique. Linguistique théorique, descriptive et automatique

Sous la direction de José Carlos Herreras García.

Le président du jury était Serge Buj.

Le jury était composé de José Carlos Herreras García, Serge Buj, Mercè Pujol Berché, Denis Costaouec.

Les rapporteurs étaient Serge Buj, Daniel Grégorio.


  • Résumé

    Ce propos est centré sur l’analyse comparative entre plusieurs phénomènes de situations sociolinguistiques au sein de deux aires géographiques, historiques et politiques distinctes (Région Bretagne et Communauté Autonome Basque). Cette analyse est fondée sur une étude minutieuse et scientifique de divers paramètres : langue minoritaire et / ou majoritaire – situation éducative (modalités d’enseignement, immersion, transmission …) – situation sociétale et politique (emprise de la société et de l’Etat sur l’école) – la communication ou l’importance du facteur humain (relations, adaptations). Notre analyse propose une théorie des ensembles fondée sur deux vecteurs essentiels : l’archisystème et l’archistructure ; une théorie qui recueille des éléments mouvants, non statiques ou uniformes et qui en conséquence reconnaît que certaines marges de manœuvre sont étroites ou que certaines situations sont figées. Cependant notre théorie permet, soit d’établir des consensus par une mutualisation raisonnée des moyens, soit d’écarter des facteurs de tensions en avançant la nécessité d’une conjugaison pacifique de principes.

  • Titre traduit

    Communication, interactions and incidence of educative, social, and linguistics realities : towards a theory of minority and majority languages at school : Brittany region and Basque autonomous community cases


  • Résumé

    This matter focuses on the comparative analyses between several sociolinguistic phenomena within two different geographical, historical and political areas (Brittany and Basque autonomous community). This analysis is founded on an accurate and scientific study of various parameters : minority and / or majority language – educational situation (methods of teaching, immersion, transmission) – societal and political situation (influence of society and State upon the school) – the communication or the importance of the human factor (relations, adaptations). Our analysis proposes a set of theory based on two essential vectors : the archisystem and the archistructure ; a theory which collects moving, non static or uniform elements and which therefore recognizes that certain manoeuvre margins are narrow or that certain situations are fixed. However our theory allows, either to establish a consensus by a reasoned mutualisation of the means, or to draw aside factors of tensions, by pulling up the need of a peaceful conjunction of principes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.