Étude de l’expression des cytokines et métalloprotéases dans les tissus péri-implantaires inflammatoires et rôle potentiel du titane dans les péri-implantites

par Maxime Ghighi

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire et moléculaire

Sous la direction de Philippe Bouchard.

Soutenue le 04-12-2017

à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Bio Sorbonne Paris Cité (Paris) , en partenariat avec Université Paris Descartes (1970-2019) (établissement de préparation) .


  • Résumé

    Les péri-implantites se caractérisent par une destruction inflammatoire irréversible des tissus qui entourent l’implant dentaire. Leur pathogénie est proche des parodontites, maladies inflammatoires chroniques d’étiologie bactérienne entrainant une destruction irréversible de l’os alvéolaire soutenant les dents. Cependant, la réponse inflammatoire et la résorption osseuse diffèrent entre péri-implantites et parodontites. De plus, les traitements conventionnels non chirurgicaux ne sont pas efficaces pour le traitement des péri-implantites. L’objectif de notre travail est d’analyser les différences entre les médiateurs inflammatoires et cataboliques des tissus péri-implantaires en comparaison aux tissus parodontaux malades après une thérapie conventionnelle non chirurgicale. Nous avons bâti une collection biologique d’explants humains de tissus conjonctifs péri-implantaires ou parodontaux malades. Une analyse Multiplex des milieux conditionnés et histologiques des explants a révélé une expression accrue de l’inhibiteur de métalloprotéase TIMP-2, de l’interleukine IL-10 et du RANK-L dans les tissus péri-implantaires. En accord avec une revue de littérature que nous avons mené dans la seconde partie de notre travail, notre hypothèse est que ces différences s’expliqueraient, tout du moins en partie, par la présence de particules de titane au niveau des tissus péri-implantaires. Notre travail participe à la compréhension de la pathogenèse de la maladie et concourt à l’identification de biomarqueurs potentiels pour le pronostic ou le développement d’approches thérapeutiques.

  • Titre traduit

    Cytokines & metalloproteases expression in peri-implant inflammatory tissues and the potential involvement of titanium in peri-implantitis


  • Résumé

    Peri-implantitis lesions present an irreversible destruction of the peri-implant surrounding tissues. The pathogenic pathway of peri-implantitis is close from the one of periodontitis which is a chronic inflammatory disease caused by a bacterial biofilm leading to irreversible supportive bone destruction around teeth. Still, the inflammatory process and the bone destruction differ between the two diseases. In addition, conventional non-surgical treatments are not effective for the treatment of peri-implantitis. The aim of our work is to analyze the differences between inflammatory and catabolic mediators of peri-implant tissues compared to diseased periodontal tissues after conventional non-surgical therapy. We have constructed a biological collection of human explants of peri-implant or periodontal connective tissue. Multiplex assays of the conditioned media and histological analysis of the explants revealed an increased expression of the TIMP-2 metalloprotease inhibitor, interleukin IL-10, and RANK-L in the peri-implant tissues. In agreement with a review of literature that we conducted in our work, our hypothesis is that these differences can be explained, at least partly, by the presence of titanium wear particles in the peri-implant tissues. Our work contributes to the understanding of the pathogenesis of the disease and contributes to the identification of biomarkers.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque électronique. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.