Aux sources de l'originaire dans le désir d'enseigner : approche clinique et projective

par Angélique Cayot Decharte

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Catherine Chabert.

Soutenue le 30-11-2017

à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Cognition, comportements, conduites humaines (Boulogne-Billancourt) , en partenariat avec Université Paris Descartes (1970-2019) (établissement de préparation) .

Le président du jury était François Marty.

Le jury était composé de Catherine Chabert, François Marty, Alex Lefebvre, Magali Ravit, Isée Bernateau, Hélène Suarez-Labat.

Les rapporteurs étaient Alex Lefebvre, Magali Ravit.


  • Résumé

    L'objet de ma recherche porte sur le désir d'enseigner qui interroge le choix d'un métier et la rencontre actuelle entre l'adulte et l'enfant, soit dans l'enseignement ordinaire soit pour les enseignants spécialisés qui choisissent de se confronter aux troubles graves des apprentissages et au handicap. Il s'agit d'explorer les origines du désir pris dans le discours spontané des enseignants appuyé sur des entretiens cliniques de recherche et dans un autre registre saisir la dynamique pulsionnelle, les choix identificatoires, les processus d'idéalisation et les mouvements fantasmatiques qui peuvent se déployer à travers l'utilisation des méthodes projectives. Pris dans la « métaphore vive » du mythe de Pygmalion déconstruit par Kaës (1973) à partir du fantasme de fustigation décrit par Freud en 1919, enseigner appelle un scénario fantasmatique mobile où les emplacements et les identifications entre l'enfant et l'adulte sont permutables, réversibles dans un retournement des positions actives et passives du sujet. Le désir d'enseigner s'inscrit dans une dimension narcissique patente actualisant le sentiment de continuité d'existence et la quête d'une image de soi idéale mais dans le même temps, se joue aussi la quête de la différence, ancrée dans l'infantile et le sexuel (Chabert, 2011) convoquant inévitablement la différence des sexes et la bisexualité psychique. Enfin, dans la réciprocité du désir d'apprendre et de savoir, enseigner à l'enfant, c'est aller à la rencontre de l'Inconnu posé par Rosolato (1978) comme une relation fondamentale entre le désir et l'idéal qui interroge l'inconnu en soi, le mystère de nos origines convoquant les fantasmes originaires rattachés aux questions de la naissance, de la mort et de la scène primitive. Le Rorschach et le TAT, ces autres objets énigmatiques qui font émerger des « arrêts » sur image et l'insistance de la répétition à certaines planches, mobilisent, dévoilent des enjeux fantasmatiques dans un écho singulier avec ce qui se joue dans la rencontre entre l'adulte et l'enfant à l'âge œdipien, celui de la latence et de l'adolescence.

  • Titre traduit

    Analyzing the sources of origin in the desire to teach : clinical and projective approach


  • Résumé

    This research focuses on the desire to teach that motivates the choices of a career and of the mutual encounter between the adult and the child, either in an ordinary school or a special educational setting for learning difficulty or severe disability needs. It aims at exploring the origins of the desire of teachers, on the one hand, through clinical research interviews, and on the other hand, by focusing on the underlying dynamics of drives, identifications and fantasies through projective testing. Caught up in the "rule of metaphor" of the Pygmalion myth, which was revisited by Kaës (1973) based on Freud's child beating fantasy concept (1919), teaching addresses mobile fantasized scenarios where identifications between the adult and the child are intertwined and reversible, turning around active and passive positions of the subject. The desire to teach is part of an evident narcissistic domain, restoring the sense of continuity of being and of an ideal self-image. However, the quest for differentiation, rooted in infantile psychosexuality (Chabert, 2011), is also played out, inevitably summoning gender differences and psychic bisexuality. Lastly, given the reciprocity between the desire to impart and to learn, teaching a child means encountering the Unknown which Rosolato (1978) defined as the fundamental relationship between the desire and the ideal; a relationship that questions the unknown in oneself, the mystery of one's origins and evoke primal fantasies which relate to questions of birth, death and primitive scenes. Enigmatic tools, such as the Rorschach and the TAT, produce fixated images and insistent repetitions on specific cards which summon fantasies echoing those at play in the encounter between the adult and the child of oedipal, latency or adolescent age.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque électronique. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.