Les évaluations individuelles du domaine scientifique au collège : investigation et caractérisation des écarts entre les intentions évaluatives de professeurs et la conscience évaluative de leurs élèves

par Dominique Raulin

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Joël Lebeaume.

Soutenue le 17-11-2017

à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales : cultures, individus, sociétés (Paris) , en partenariat avec Université Paris Descartes (établissement de préparation) et de Education Discours Apprentissages / EDA - EA 4071 (laboratoire) .

Le président du jury était Yves Reuter.

Le jury était composé de Joël Lebeaume, Yves Reuter, Anne Jorro, Lucie Mottier Lopez, Alain Kuzniak.

Les rapporteurs étaient Anne Jorro, Lucie Mottier Lopez.


  • Résumé

    Cette recherche explore le processus évaluatif tel qu'il se développe dans les disciplines scientifiques au collège, à l'initiative de professeurs. L'originalité et la nouveauté de cette investigation sont de focaliser les élèves dans les interactions évaluatives, inhérentes au processus évaluatif. L'enjeu est de contribuer à l'intelligibilité des comportements des élèves, c'est-à-dire d'expliquer et de justifier leurs actions et leurs réactions au comportement évaluatif du professeur. Alors que, dans les recherches antérieures, le comportement évaluatif du professeur est largement expliqué par ses intentions évaluatives et ses postures d'évaluateur, les travaux et les études ne donnent que très peu d'éléments concernant les élèves. Dans ce contexte : primo, l'existence d'un comportement d'un élève engagé dans une situation d'évaluation est postulé ; secundo, la notion de conscience évaluative individuelle d'un élève est proposée pour rendre compte de son comportement évaluatif et affirmer l'existence de l'élève-évalué ; tertio, l'étude des interactions évaluatives est menée à travers l'investigation et la caractérisation des écarts entre les intentions évaluatives du professeur-évaluateur et la conscience évaluative individuelle de chaque élève-évalué. La méthodologie mise au point a comme premier objectif de vérifier l'existence des intentions évaluatives et de la conscience évaluative, puis comme second objectif d'en étudier les écarts éventuels. Les études de cas sont adaptées à ces deux objectifs : les cas retenus sont des situations d'évaluation formelle particulières, organisées à l'initiative d'un professeur. Dix études de cas et une étude de cas multiples sont menées : les données ont été recueillies auprès de neuf professeurs, enseignant dans trois collèges différents de deux académies ; cent cinq élèves ont été sollicités, répartis dans cinq classes (4 classes de 5ème et 1 classe de 4ème). L'investigation, d'un point de vue didactique, privilégie les contenus de l'enseignement, le contrat et la négociation didactiques, les tâches prescrites. En effet, la place de ces concepts est centrale dans une situation d'évaluation parce que les acteurs - professeur et élèves - en ont une « compréhension symétrique » : cette bivalence en fait des outils permettant la comparaison des intentions évaluatives du professeur-évaluateur et de la conscience évaluative individuelle de chaque élève-évalué. Ces trois concepts apparaissent intriqués dans une situation d'évaluation formelle et y interfèrent en tant que système : dans toute situation d'évaluation formelle, aucun des trois éléments ne peut exister indépendamment des deux autres d'une part, et ce système est systématiquement présent d'autre part. En conclusion, cette recherche exploratoire montre l'existence de la conscience évaluative individuelle des élèves engagés dans une situation d'évaluation formelle. La corrélation entre les intentions évaluatives et la conscience évaluative est marquée par la présence d'écarts qui se manifestent dans le sens donné respectivement par le professeur et chacun de ses élèves, aux contenus de l'enseignement, au contrat didactique et aux tâches prescrites, globalement à l'ensemble des trois, considéré en tant que système. Ces écarts interrogent d'une façon inédite la fiabilité d'une situation d'évaluation formelle pour chaque élève et donc les inférences évaluatives induites. Cette recherche met surtout en lumière que l'élève est un acteur-clé de la situation d'évaluation formelle et pas seulement l'objet de l'évaluation à travers sa production.

  • Titre traduit

    Individual school assessment of science subjects, in middle schools : investigation and characterisation of divergences between the evaluative intentions of teachers and evaluative awareness of their students


  • Résumé

    This research explores the evaluative process as it is developing in science subjects at middle schools on the teachers' initiative. The originality and the novelty of this study consist of the focus on students in the evaluative interactions inherent in the evaluative process. The aim is to contribute to the intelligibility of students' behaviours, i.e. to explain and to justify the factors that affect student overall actions and reactions to the teacher's evaluative behaviour. While the teacher's evaluative behaviour has been largely explained in previous researches through his or her evaluative intentions and position as an evaluator educational literature has not yet collected sufficient data as regards student characteristics. In this context this investigation examines three interrelated topics denoted as follows. First, the existence of a behaviour characterising students involved in an evaluation situation is postulated. Second, the concept of individual evaluative awareness is proposed in order to take into greater account his or her evaluative behaviour and to establish the existence of the evaluated-student as equally effective. Third, the evaluative interactions are examined through the investigation and the characterisation of divergences between the evaluative intentions of the teacher-evaluator and the individual evaluative awareness of each evaluated-student. With the help of some new methodological approach, the primary goal is to explicit the existence of both evaluative intentions and evaluative awareness, and the second objective is to examine their potential divergences. The case studies are appropriate to these two objectives: the cases presented are specific formal evaluation situations organized to teacher's initiative. Ten case studies and a multiple case study have been carried out: data were collected from nine teachers teaching in three different middle schools belonging to two regional education academies; one hundred five students were contacted throughout five classes (4 classes of "5ème" and 1 class of "4ème", respectively 4 classes of 7th grade and 1 class of 8th grade). From a didactic perspective the investigation focuses on curricular contents, the didactic contract and negotiation, the tasks assigned. These concepts definitely hold a central place in any evaluation situation because the proficient users - teacher and students - have a "symmetrical understanding" of it: this bivalence produces tools for the comparison of the evaluator-teacher's evaluative intentions and the evaluated-student's evaluative awareness. These three concepts intertwined in a formal evaluation situation and conjugate as a system: in any formal evaluation situation, none of the three elements can exist independently from the two others on the one hand, and this system is always present on the second hand. In conclusion, this exploratory research shows the existence of the student individual evaluative awareness when involved in a formal evaluation situation. The correlation between the evaluative intentions and the evaluative awareness is defined by the presence of divergences that emerge concerning under the meaning given respectively by the teacher and each student to the curricular contents, the didactic contract and didactic negotiation, the tasks assigned, globally to the combination of the three concepts regarded as a system. These divergences call into question in an unprecedented manner the finality of a formal evaluation situation for each student and thus the evaluative inferences induced. This research more specifically highlights the idea that the student is a key-player of the formal evaluation situation and not only the object of the evaluation through his or her performance.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque électronique. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.