La rentrée dans les albums de littérature de jeunesse : normes et représentations d'un rite de passage de la petite enfance

par Nathalie Mangeard-Bloch

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Régine Sirota.

Soutenue le 06-10-2017

à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales : cultures, individus, sociétés (Paris) , en partenariat avec Université Paris Descartes (1970-2019) (établissement de préparation) .

Le président du jury était Benoît Schneider.

Le jury était composé de Régine Sirota, Benoît Schneider, Stéphane Bonnéry, Julie Delalande, Cécile Boulaire, Rachel Gasparini.

Les rapporteurs étaient Stéphane Bonnéry, Julie Delalande.


  • Résumé

    De nombreux albums de littérature de jeunesse se proposent de désamorcer la tension dramatique qui entoure l'entrée à l'école du jeune enfant en mettant en scène ce premier jour. Ces ouvrages qui s'adressent aux enfants les plus jeunes et à leurs parents sont inscrits dans une double dynamique : miroir social et fabrique de représentations, ils participent à l'élaboration et à la transmission des codes et règles de l'entrée dans cette nouvelle vie sociale. Ils constituent des témoins privilégiés d'une épreuve de socialisation où le « métier d'élève » est constamment redéfini. L'analyse de contenu d'un corpus de 158 ouvrages (documentaires et fictions) propose de façon diachronique (de 70 à nos jours) et synchronique, d'inventorier les normes associées aux mises en représentation de ce rite de passage. Il s'agit de saisir comment évoluent et s'organisent ces systèmes de représentation, quelles définitions sociales de l'enfance les sous-tendent, et de quelle façon ils s'inscrivent dans un univers éditorial fortement hiérarchisé. Des entretiens menés auprès des auteurs des ouvrages visent dans ce sens à interroger le processus de fabrication de ces normes en pointant les éventuels conflits de normativités générés par les logiques qui s'entrecroisent au sein du champ de production de ces livres.

  • Titre traduit

    The schoolyear start in children's literature picture books : standards and representations for a rite of passage in early childhood


  • Résumé

    Numerous children's books try to lessen the stress for young children, related to the beginning of a new school year, by depicting this first day back. These publications, which are aimed at very young children and their parents, act in two ways: they provide a mirror of society, and paint a picture, as they contribute to the development and communication of the different codes and rules linked to this new step in life. They provide a priceless account of this new challenge, in which the "role of the pupil" is constantly being redefined. In this analysis of a body of 158 works and their content (documentaries and fictions) we will try to make an inventory, diachronically (from 1970 to present day) and synchronically, of the connected norms and portrayals of this key moment in childhood. The aim is to understand how these different portrayals have evolved and have been structured, which underlying social definitions of childhood can be detected, and in what way they fit into a highly ordered editorial sphere. The interviews carried out with the authors of these publications aim to question the process used to create these norms, highlighting any potential conflicts regarding normative values generated by logical ideas which cross over in the context of the production of these books.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque électronique. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.