Grammaire du khroskyabs de Wobzi

par Yunfan Lai

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Pollet Samvelian et de Guillaume Jacques.

Soutenue le 15-06-2017

à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Langage et langues (Paris) , en partenariat avec Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris) (établissement de préparation) et de Mondes iranien et indien (Ivry-sur-Seine, Val-de-Marne) (laboratoire) .

Le président du jury était Sebastian Fedden.

Le jury était composé de Pollet Samvelian, Guillaume Jacques, Sebastian Fedden, Scott Delancey, Nathan Wayne Hill, Hilary Chappell.

Les rapporteurs étaient Scott Delancey, Nathan Wayne Hill.


  • Résumé

    Le khroskyabs de Wobzi (rgyalronguique, sino-tibétain), avec environ 350 locuteurs, est parlé au canton de Wobzi, comté de Chuchen, préfecture tibétaine et qiang de Rngaba, au Sichuan, en Chine. Notre thèse, une description linguistique du khroskyabs de Wobzi, est la première grammaire de référence du khroskyabs basée sur un corpus de textes recueillis au cours de neuf terrains depuis 2010. Elle comporte cinq parties principales.D’abord, un chapitre introductif, le chapitre 1, présente la situation sociolinguistique du khroskyabs, et le chapitre 2 la phonétique et la phonologique. Parmi toutes les langues de la famille sino-tibétaine décrites jusqu’à maintenant, le khroskyabs est celle qui a le plus grand nombre de groupes de consonnes initiaux, avec 715 groupes distincts ; par ailleurs, c’est également une langue à deux tons (haut et descendant), qui ne s’assigne qu’à l’une des syllabes dans une unité prosodique. Au chapitre 3, une introduction aux différentes parties de discours en khroskyabs de Wobzi est proposée, suivie de trois chapitres sur la morphologie nominale (le chapitre 4), les adverbes (le chapitre 5) et les autres parties de discours fermées (le chapitre 6).Ensuite, nous consacrons sept chapitres, du chapitre 7 au chapitre 13, aux constructions verbales, qui forment la partie centrale de la langue khroskyabs. Manifestant une morphologie verbale gabaritique, le wobzi est principalement préfixant, avec 11 positions préfixales et 2 positions suffixales. De plus, les affixes, surtout le préfixe causatif s-, subissent des processus morphophonologiques complexes : assimilation, dissimilation et métathèse, etc. Les propriétés de TAME se réalisent avec des opérations morphologiques, des auxiliaires ou des constructions phrastiques spécifiques.Ensuite, nous présentons les constructions phrastiques à travers quatre chapitres, du chapitre 14 au chapitre 17 : les phrases simples, la complémentation propositionnelle, la relativisation et les constructions comparatives, respectivement. Ces constructions présentent des propriétés distinctes des langues rgyalrong, en faisant usage des enclitiques nominalisateurs pour les complétives et les relatives, et possédant une formation du discours semi-direct unique et innovée, impliquant des changements de point de vue spécifiques. Enfin, dans l’annexe de la thèse, nous fournissons deux textes glosés, un index du vocabulaire et un dictionnaire.

  • Titre traduit

    A Grammar of Wobzi Khroskyabs


  • Résumé

    Wobzi Khroskyabs (Rgyalrongic, Sino-tibetan), with around 350 speakers, is spoken in the Commune of Wobzi, Chuchen County, Rgnaba Tibetan and Qiang Autonomous Prefecture. This dissertation, a linguistic description of Wobzi Khroskyabs, is the first reference grammar of the Khroskyabs language, based on text corpora collected from nine fieldworks since 2010. It consists of five major parts.Firstly, an introductive chapter (Chapter 1) presents the socio-linguistic situation of Khroskyabs, and secondly, in Chapter 2, the phonetics and the phonology are treated. Khroskyabs is so far the language exhibiting the largest number of initial consonant clusters amongst all Sino-Tibetan languages, with 715 distinctive clusters ; it is also a two-tone language (high and falling) that assigns one single tone to each prosodic unit.In the third place, Chapter 3 is an introduction to different parts of speech in Wobzi khroskyabs, followed by three chapters on nominal morphology (Chapter 4), adverbs (Chapter 5) and other closed parts of speech (Chapter 6).Then, seven chapters, from Chapter 7 to Chapter 13, are dedicated to verbal constructions, forming the main part of the dissertation. Exhibiting a templatic morphology, Wobzi is mainly prefixing, with 11 prefix slots and 2 suffix slots. Moreover, the affixes, especially the causative prefix -s, undergoes complex morphophonological processes: assimilation, dissimilation, metathesis, etc. Wobzi also presents TAME phenomena related to morphological operations, auxiliaries and specific sentential constructions.The chapters on verbs are followed by four chapters on sentential constructions, from Chapter 14 to Chapter 17, in which we will discuss simple sentences, complementation, relativisation and comparative constructions. These constructions present different properties compared to Rgyalrong languages, on the one hand, making use of nominalising enclitics for complementation and relativisation, and on the other, exhibiting a unique and innovated formation of semi-direct speech, with specific point of view changes.In the end, in the appendices, two glossed texts, a vocabulary index and a dictionary are provided.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.