Pôles de compétitivité, transferts de connaissances et dynamiques territoriales : une analyse du pôle Systematic Paris-Région

par Yohann Rochefeuille

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Patrick Dieuaide.

Le président du jury était Gabriel Colletis.

Le jury était composé de Patrick Dieuaide, Gabriel Colletis, Jérôme Vicente, Richard Le Goff, Bernard Pecqueur, Christian Fluhr.

Les rapporteurs étaient Jérôme Vicente, Richard Le Goff.


  • Résumé

    Les pôles de compétitivité, labellisés en 2005 par le gouvernement français, ont pour vocation de soutenirdes projets collaboratifs de Recherche et Développement (R&D). Ils ont pour originalité de conduire demultiples organisations (entreprises, universités, laboratoires de recherche, etc.) proches géographiquementà coopérer afin de faire émerger des innovations. La proximité géographique est-elle pour autant unecondition nécessaire à la bonne coordination des activités d'innovation dans les pôles de compétitivité ?Cette thèse se propose d'approfondir la compréhension des dynamiques collaboratives dans les projets deR&D, en particulier en plaçant la focale sur les formes non-spatiales des proximités (institutionnelle,organisationnelle, cognitive et sociale). Notre terrain d'enquête est le pôle de compétitivité Systematic Paris-Région sur la période 2005-2015. Nous proposons d'analyser les dynamiques territoriales du pôle, à partirde l'étude de l'évolution spatiale des coopérations, ainsi que de l'évolution du positionnement desorganisations dans les réseaux collaboratifs de R&D. Ces études représentent la construction et l'analyse deplus de quatre millions de données. Elles mobilisent les concepts et méthodes de la théorie des réseaux,ainsi que de l'analyse en composantes principales (ACP). Aussi, la réalisation de 57 entretiens auprès deresponsables scientifiques et techniques, ainsi que de 3 entretiens auprès de membres salariés du pôle decompétitivité, nous permet d'éclaircir les dynamiques de proximité à l'oeuvre dans les projets collaboratifs dupôle Systematic Paris-Région.

  • Titre traduit

    Competitiveness cluster, knowledge transfers and territorial dynamics : an analysis of Systematic Paris-Region cluster


  • Résumé

    The competitiveness clusters (“pôles de compétitivité”), labeled in 2005 by the French government, aredesigned to support collaborative research and development (R&D) projects. Their originality is that theylead multiple organizations (companies, universities, research laboratories, etc.) geographically close toeach other to cooperate in order to generate innovations. Is geographical proximity a necessary condition forthe proper coordination of innovation activities in competitiveness clusters? This thesis aims to deepen theunderstanding of collaborative dynamics in R&D projects, in particular by focusing on non-spatial forms ofproximity (institutional, organizational, cognitive and social). Our field of inquiry is the competitiveness clusterSystematic Paris-Region over the period 2005-2015. We propose to analyze the territorial dynamics of thecluster, based on the study of the spatial evolution of cooperations, as well as the evolution of the positioningof organizations in collaborative R&D networks. These studies represent the construction and analysis ofmore than four million data. They involve the concepts and methods of networks theory, as well as principalcomponent analysis (PCA). In addition, 57 interviews with scientific and technical managers and 3 interviewswith employees of the competitiveness cluster enabled us to clarify the dynamics of proximity at work in thecollaborative projects of Systematic Paris-Region cluster.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.