Polymorphismes génétiques et perception gustative des lipides alimentaires chez les sujets obèses

par Jiri Plesník

Thèse de doctorat en Médecine, biochimie, biologie cellulaire et moléculaire, physiologie et nutrition

Sous la direction de Naim Akhtar Khan.

Le jury était composé de Naim Akhtar Khan, Omar Šerý, Petr Skládal, Mustapha Cherkaoui malki.

Les rapporteurs étaient Jaroslav Pokorny, Nandu Goswami.


  • Résumé

    L'obésité est devenue l'un des problèmes de santé publique les plus importants de ce siècle. Un certain nombre de facteurs génétiques et environnementaux contribuent au développement de cette pathologie. L'apport alimentaire quotidien est également l'un des facteurs cruciaux. Une consommation excessive de graisse alimentaire a été jugée essentielle dans le développement de l'obésité. Au cours des deux dernières décennies, plusieurs études ont montré que la détection de graisse orale joue un rôle important dans le développement de l'obésité. Pour prouver une relation entre l'obésité, la détection de graisse orale et les polymorphismes génétiques, nous avons recruté des enfants, des adolescents et des sujets adultes de trois populations différentes. À ce jour, le gène CD36 code le récepteur du goût gras le plus prometteur. De plus, nous avons étudié une relation possible entre le goût gras et le goût amer. Les résultats globaux montrent que les goûts amers et gras sont modifiés chez les personnes obèses. De plus, les polymorphismes CD36 ont une influence significative à la fois, la détection orale et l'obésité. Nos résultats pourraient aider à mieux comprendre une relation entre l'obésité, le goût et les polymorphismes génétiques.

  • Titre traduit

    Genetic polymorphisms and gustatory perception of dietary lipids in the obese subjects


  • Résumé

    Obesity has become one of most important public health issue in this century. A number of genetic and environmental factors contribute to development of this pathology. Daily dietary intake is also one of the crucial factors. Excessive dietary fat intake has been shown to be critical in the development of obesity. In the last two decades, several studies have shown that oral fat sensing plays an important role in the development of obesity. To prove a relationship between obesity, oral fat sensing and genetic polymorphisms, we recruited children, adolescents and adult subjects from three different populations. To date, CD36 gene encodes the most promising fat taste receptor. Furthermore, we studied a possible relationship between fat taste and bitter taste. Overall results show that bitter and fat tastes are altered in obese individuals. Moreover, CD36 polymorphisms have a significant influence in both, oral sensing and obesity. Our results might help better understand a relationship between obesity, taste and genetic polymorphisms.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Polymorphismes génétiques et perception gustative des lipides alimentaires chez les sujets obèses


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : Polymorphismes génétiques et perception gustative des lipides alimentaires chez les sujets obèses
  • Détails : 1 vol.[119p.]
  • Notes : Thèse soutenue en co-tutelle.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.