Les défis sociodémographiques et politiques de la malnutrition des enfants dans les pays d'Afrique du Sahel et de la Corne de l'Afrique

par Robert Ndamobissi

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Maryse Gaimard.

Le président du jury était Gilles Ferréol.

Le jury était composé de Maryse Gaimard, Frédéric Sandron, Christophe Bergouignan.


  • Résumé

    La situation d’insécurité alimentaire et nutritionnelle récurrente dont souffrent environ 155 millions d’enfants dans le monde dont 59 millions en Afrique et particulièrement ceux du Sahel et de la Corne de l’Afrique, constitue un problème majeur de santé publique, de développement et de conscience collective mondiale dans ce nouveau contexte de globalisation de la prospérité, des droits de survie, d’éducation et de protection des enfants.La malnutrition des enfants de moins de cinq ans caractérisée par le rachitisme, l’insuffisance pondérale ou l’émaciation, augmente leurs risques de décès, handicape le développement psycho moteur de même que leurs réussites scolaires et professionnelles et impacte négativement le développement économique des pays entrainant un cercle vicieux de pauvreté familiale et sociétale et d’émigrations.Parmi les pays les plus touchés par la malnutrition des enfants, les cinq pays ayant fait l’objet de cette thèse (le Burkina Faso, le Niger, le Sénégal, l’Ethiopie et le Ghana), sont fragilisés à des degrés variés, par un environnement climatique et géo-écologique austère, une instabilité du régime politique, un faible développement économique et social ainsi qu’une gouvernance nutritionnelle déficiente causée par le déficit d’engagements politiques, législatifs et financiers réels et les faiblesses des capacités institutionnelles.En plus de l’insécurité alimentaire, les enfants et leurs familles sont confrontées au manque de disponibilité et d’infrastructures sociales et de santé communautaires, à la pauvreté du ménage, au statut social précaire, au fardeau démographique, aux inégalités de genre entre hommes et femmes, aux contraintes de normes sociales, culturelles et de croyances traditionnelles, à l’ignorance qui entretiennent des pratiques comportementales inappropriées d’alimentation et de nutrition des enfants ainsi que l’environnement insalubre vecteur de maladies.Le réveil politique, l’investissement multi sectoriel et l’éducation de masse en faveur de la nutrition des enfants sont requis pour l’atteinte des engagements mondiaux pour 2030 visant le développement, la prospérité pour tous, l’élimination de la faim et de la malnutrition.

  • Titre traduit

    Political and sociodemographic challenges of child malnutrition in African Sahelian countries and Corn of Africa


  • Résumé

    Continuous food and nutrition insecurity that affect lives of 155 millions of children in the world including about 59 million in African countries mostly in the Sahel and horn of Africa represent a critical public health and underdevelopment problem which creates a deep worldwide collective moral issue within the new global transformative agenda for the universal prosperity (no one is left behind) and child rights for survival, development and protection.Under five child malnutrition characterized by stunting, underweight or wasting increase the risk of child morbidity and mortality, handicap readiness of learning and professional skills and impact on economic development of the country resulting to a vicious circle of poverty and fragility of the family and causing international migrations.Four countries mostly affected by child malnutrition in the Sahel and horn of Africa that we have selected for this study (Burkina Faso, Niger, Senegal and Ethiopia) in comparison to Ghana are facing the severity of climatic and geo-ecologic environment, political instability, weak economic and social development and the gap of nutritional governance undermined by the lack of political, legal and financial commitments of Government and the limited institutional capacities to combat strongly undernutrition.In addition to food insecurity, malnourished children and their families are confronted to bottlenecks of supply and demand of access and use of community based basic social services, to the household poverty, the poor family social status, to demographic burden, gender based inequality, heavy social norms, traditional cultural and believes and ignorance of malnutrition which cause inadequate behavioral practices of child feeding and nutrition, child health care including unsafety water & sanitation conditions that facilitate diseases & malnutrition.Strengthening effective political engagement, accountable governance and massive financial investment for multi sector integrated interventions, promoting social protections systems and massive community based social and behavior changes in favor of child and mother nutrition are required for achieving SDG of “no one left behind prosperity, ending hunger, malnutrition… by 2030” and achieving child rights.

Accéder en ligne

Par respect de la propriété intellectuelle des ayants droit, certains éléments de cette thèse ont été retirés.

Cette thèse comprend les fichiers suivants :

https://nuxeo.u-bourgogne.fr/nuxeo/site/esupversions/593bea10-a19f-4088-9324-25dd7f0086ff
http://www.theses.fr/2017UBFCH029/abes
https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01793437


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.