La représentation du travail dans les récits français depuis la fin des Trente Glorieuses

par Thierry Beinstingel

Thèse de doctorat en Langue et littérature françaises ; littérature francophone

Sous la direction de Hervé Bismuth et de Jacques Poirier.

Le président du jury était Bruno Blanckeman.

Le jury était composé de Hervé Bismuth, Jacques Poirier, Corinne Grenouillet.


  • Résumé

    Le sujet du travail dans la littérature française connaît un renouveau depuis la fin des Trente glorieuses. Groupé au départ autour de quelques livres emblématiques, il se dégage au cours des années suivantes une polysémie d’expression dont l’unité semble difficile à appréhender. Cependant, une littérarité spécifique à ce sujet se développe et montre une créativité souvent originale, reconnue comme une particularité au milieu de toute la production littéraire. Semblant hésiter en permanence sur la meilleure manière de relater les activités humaines, les écrivains doivent justifier leur place et leur statut beaucoup plus pour le sujet du travail que pour n’importe quel autre. La notion de fiction est ainsi bousculée et hésite en permanence entre l’ancrage dans le monde réel et la manière romancée. Le travail, identifié jusqu’alors comme le sujet spécifique d’une littérature réaliste existante depuis Zola, est en passe de devenir un sujet neutre dans un romanesque banalisé.

  • Titre traduit

    The representation of work in the French narration since the Thirty Glorious Years


  • Résumé

    There has been a resurgence of interest in the theme of work, since the end of the Thirty Glorious Years. Initially centered on a few emblematic works, there has emerged in subsequent years, multifaceted forms of expression that do not lend themselves easily to unifying categorisation. However, a specific literariness has emerged on this theme that reflects an originality that is unique within the realm of literary production. Whilst all writers hesitate about the best means to narrate human activities, those who write about work face particular difficulties in defining their position and status. The notion of fiction itself is challenged as it shifts between the domain of the real and the imaginary. Although the theme of work had been identified with realist literature since the time of Zola, it has since become a neutral subject in a trivialised corpus of fiction.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

La représentation du travail dans les récits français depuis la fin des Trente Glorieuses


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : La représentation du travail dans les récits français depuis la fin des Trente Glorieuses
  • Détails : 1 vol. (440 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 399-427. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.