La narration éthique dans la construction de sens au travail : le cas des trois équipes d'un CHU

par Emmanuelle Gagnou-Savatier (Savatier)

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Samuel Mercier.

Le jury était composé de Olivier Herrbach, Christophe Baret, Françoise Pierson, Lyse Langlois.

Les rapporteurs étaient Olivier Herrbach, Christophe Baret.


  • Résumé

    Cette thèse s’intéresse à la construction de sens au travail, favorisant la poursuite, ou la reprise, de l’activité en cours dans les organisations (Weick, 1969-2009). Plus précisément, elle cherche à relier la perspective du Sensemaking à l’éthique. Elle s’appuie essentiellement sur l’analyse d’entretiens semi-structurés réalisés auprès de trois équipes d’un CHU. Après avoir constaté la quasi-absence de travaux prenant en compte la dimension éthique du Sensemaking (Maitlis et Christianson, 2014), elle s’est intéressée aux philosophies éthiques permettant de rendre compte des comportements organisationnels décrits lors des entretiens et de conceptualiser les données empiriques. Sur le plan théorique, le principal apport de cette thèse est d’incarner le Sensemaking en montrant la dimension éthique de ce processus à chacune de ses étapes clefs : situations empreintes d’enjeux éthiques interrompant ou entravant l’action ; mobilisation de ressources éthiques (sélection d’histoires en lien avec la vulnérabilité, compétences éthiques, production d’un récit éthique). Secondairement, elle prend en compte des aspects peu développés dans les travaux sur le Sensemaking : le rôle des émotions, la structuration de l’espace social, le rôle des acteurs de terrain dans les processus de sensegiving (création et transmission de sens). Sur le plan managérial, elle incite le leader à favoriser le Sensemaking, en général, et la narration éthique dans ce processus, en particulier, afin de prévenir et de gérer les crises. Elle l’invite à faire appel à la capacité réflexive des acteurs de terrain et à favoriser un climat éthique dans les organisations.

  • Titre traduit

    The ethical narrative in the sensemaking process : a case study of three hospital teams


  • Résumé

    This thesis deals with the construction of meaning in the workplace, favoring the continuation, or the resumption, of the ongoing activity within organizations (Weick, 1969-2009). More specifically, it seeks to link the perspective of sensemaking to ethics. It is mainly based on the analysis of semi-structured interviews conducted with three hospital teams. After discussing the near-absence of analyses of the ethical dimension of sensemaking (Maitlis and Christianson, 2014), we focused on ethical philosophies in order to account for the organizational behaviors described during the interviews and to conceptualize the empirical data. On the theoretical level, the main contribution of this thesis is to embody Sensemaking demonstraing the ethical dimension of this process at each of its key stages: situations involving ethical issues, interrupting or hindering action; mobilization of ethical resources (selection of stories related to vulnerability, mobilization of ethical competencies, production of an ethical narrative), in order to reconstruct meaning. Second, it takes into account the less developed aspects in sensemaking’s research: the role of emotions, structuring of social space, the role of actors involved individuals in sensegiving (creating and assignment of meaning). On the managerial level, this dissertation encourages leaders to promote Sensemaking in general, and the ethical narration in this process; in particular, in order to prevent and manage crises. It invites them to use the reflective capacity of involved individuals and to encourage an ethical climate.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

La narration éthique dans la construction de sens au travail : le cas des trois équipes d'un CHU


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?