Déterminants et perception de la santé orale des patients schizophrènes en Côte d'Or

par Frédéric Denis

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Nathalie Retel-Rude et de Benoît Trojak.

Soutenue le 20-10-2017

à Bourgogne Franche-Comté , dans le cadre de École doctorale Environnements, Santé (Dijon ; Besançon ; 2012-....) , en partenariat avec Laboratoire de neurosciences : intégratives et cliniques (Besançon) (laboratoire) , Laboratoire de neurosciences : intégratives et cliniques (Besançon) (laboratoire) et de Université ouverte de Franche-Comté (site de préparation) .


  • Résumé

    Contexte : La schizophrénie est une pathologie qui concerne 1 % de la population mondiale. Les patients schizophrènes (PS) sont exposés à une surmortalité, à une surmorbidité. La mauvaise santé bucco-dentaire est souvent constatée par les soignants et les accompagnants. L’objectif de notre recherche est d’explorer les déterminants, les représentations et les perceptions de la santé orale des PS en Côte d’Or et de construire une échelle de qualité de santé orale spécifique à ces patients.Méthode : Un échantillon représentatif de 109 PS, tirés au sort en Côte d’Or, a permis d’explorer les déterminants sociodémographiques, dentaires, médicaux, liés au style de vie et associés à la santé orale. Une évaluation des caractéristiques psychométriques de l’échelle GOHAI (Global Oral Health Assessement Index) a également été réalisée. Puis, une étude qualitative basée sur 20 entretiens semi-directifs individuels de PS et de 6 soignants. Suivi d’entretiens de deux groupes (4 patients et 4 soignants) a permis d’explorer la perception et les représentations de la santé orale des PS observés et l’élaboration de la stucture hypothétique d’une échelle spécifique de mesure de la qualité de santé orale des PS.Résultats : Parmi les 109 patients inclus, 61.5 % sont des hommes. L'âge moyen est de 46.8 ans ± 12 ans. La majorité (78 %) ont fait des études secondaires (SE) et 79.8 % bénéficiaient d’un suivi ambulatoire. La durée moyenne de la maladie (DMM) était de 17.9 ans ± 9.4 ans, et 55.5 % étaient polymédicamentés. L’indice dentaire CAO (carie, absente, obturée) moyen est de 16.6 ± 8.1. Il y avait une relation significative entre SE, les indices de santé oraux, médicaux, la polymédicamentation, le style de vie et la DMM. Concernant la validation psychométrique de la GOHAI, la cohérence interne était excellente (α de Cronbach de 0.82). Les coefficients de corrélation intraclasse pour la fiabilité test-retest n'étaient pas significativement différents (p> 0.05). La validité de construction soutenue par 3 facteurs représente 60.94 % de la variance observée. La validité prédictive et concurrente a été validée. L’étude qualitative a permis de recueillir 3245 verbatims, candidats pour élaborer la structure hypothétique d’une nouvelle échelle, la SOHP, Schizophrenia Oral Health Profil. Les sélections successives des items issues des critères de décision du groupe d’expert et d’une étude de faisabilité auprès de 30 patients ont abouti à une échelle composée de 43 items et d’un module additionnel de 11 items.Conclusion : Nous avons montré l’intrication des problèmes de santé mentale et physique, de la santé orale et générale et la validité de la GOHAI chez les PS. Ce travail doit être poursuivi pour étudier la validation psychométrique de l’échelle SOHP sur une large population.

  • Titre traduit

    Determinants and perception in oral health for persons with schizophrenia in Côte d'Or


  • Résumé

    Background: Schizophrenia is a disease that affects 1 % of the world population. Persons with schizophrenia (PWS) are exposed to excess morbidity and mortality. Poor oral health among PWS is often observed by caregivers and accompanying persons. The objective of our study was to explore predictive factors, representations and perceptions of oral health among PWS and to construct a specific oral health quality of life scale for PWS.Methods: In a randomly selected, representative sample of 109 PWS in the Côte d’Or Department, we recorded socio-demographic, dental, and medical and lifestyle factors associated with oral health. An evaluation of the psychometric characteristics of the Global Oral Health Assessment Index (GOHAI) scale was also performed, as well as a qualitative study based on semi-directive interviews with 20 PWS and 6 carers. Two focus groups (4 patients and 4 carers) enabled investigation of the perceptions and representations of oral health among PWS and building the first draft prototype of a specific tool to assess oral health quality of life of PWS.Results: Among 109 patients included, 61.5% were male, and average age was 46.8 ± 12.0 years. The majority (78%) had secondary level education and 79.8% received ambulatory care. The mean duration of schizophrenia was 17.9 ± 9.4 years, and 55.5% were taking several medications. The average DMFT (Decayed, Missing, and Filled Teeth) was 16.6 ± 8.1. There was a significant relationship between level of education and oral health, lifestyle, medical conditions, polypharmacy and DMI. Concerning the psychometric validation of the GOHAI, internal consistency was excellent (Cronbach α = 0.82). The intraclass correlation coefficients for test-retest reliability were not significantly different (p> 0.05). Construct validity was supported by three factors which accounted for 60.94% of the variance observed. Predictive and concurrent validity were validated. The qualitative study yielded 3245 candidate verbatims for the development of a new scale, namely the SOHP, Schizophrenia Oral Health Perception Profile. Successive selections of items from the expert panel decision criteria and based on a feasibility study in 30 patients resulted in a scale comprising 43 items and one additional module of 11 items.Conclusion: We show the intricate links existing between mental and physical, oral and general health and the GOHAI validity in PWS. Further research is necessary to validate the psychometric properties of the SOHP scale in a larger population.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Déterminants et perception de la santé orale des patients schizophrènes en Côte d'Or


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire électronique, Besançon.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : Déterminants et perception de la santé orale des patients schizophrènes en Côte d'Or
  • Détails : 1 vol (271p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 218-232 (237 réf.)
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.