Mise en place prénatale des cellules à kisspeptine du noyau arqué chez la souris : effet du sexe et de l'oestradiol

par Caroline Alfaïa

Thèse de doctorat en Sciences de la vie

Sous la direction de Isabelle Franceschini-Laurent.

Le président du jury était Anne Duittoz.

Le jury était composé de Yves Tillet, Valérie Simonneaux.

Les rapporteurs étaient Pierre-Yves Risold, Luis Miguel Garcia-Segura.


  • Résumé

    Le kisspeptine est un peptide, encodé par le gène Kiss1, qui joue un rôle majeur dans le contrôle central de la fonction de reproduction en régulant la sécrétion du GnRH après la naissance. Les neurones exprimant Kiss1 apparaissent avant la naissance exclusivement dans le noyau arqué. Les objectifs de cette thèse étaient de décrire comment le système s‟organise avant la naissance en fonction du sexe à une période où il existe chez le mâle un pic prénatal de testostérone, puis de déterminer si cette organisation pouvait être influencée par les stéroïdes sexuels. Nos résultats ont permis 1) de caractériser précisément chez la souris la mise en place des cellules kisspeptine en fonction du sexe et d‟identifier un gradient de différenciation antéro-postérieur sexe-indépendant 2) de mettre en évidence une interaction réciproque avec les neurones à GnRH, chez les mâles et les femelles, suggérant ainsi une certaine maturité du système 3) de montrer la diversité des récepteurs aux stéroïdes sexuels déjà exprimés par ces cellules avant la naissance ainsi que l‟émergence d‟un dimorphisme sexuel 4) de démontrer la sensibilité et la réponse morphologique à l'oestradiol de ces cellules in vitro après la mise au point du premier modèle de culture primaire de cellules kisspeptine.

  • Titre traduit

    Prenatal development of arcuate nucleus kisspeptin cells in mice : sexual dimorphism and effects of estradiol


  • Résumé

    Kisspeptin neurons express the Kiss1 gene encoding kisspeptin, a potent neuropeptide secretagogue of gonadotropin releasing hormone (GnRH) that plays a fundamental role in regulation of reproductive life cycles after birth. Neurons expressing Kiss1 appear before birth only in the arcuate nucleus. The overall purpose of this study is to understand how kisspeptin neurons are set up during fetal development, if and how estrogen signaling in these cells could interfere with their development at a time of a prenatal testosterone peak in male. Our finding showed 1) precisely the placement of kisspeptin cells as a function of sex and to identify a sex-independent anteroposterior differentiation gradient 2) a reciprocal interaction with GnRH neurons, in males and females, thus suggesting a certain maturity of the system 3) the diversity of sexual steroids receptors already expressed by these cells before birth as well as the emergence of a sexual dimorphism 4) sensitivity and morphological response to estradiol of these cells in vitro after the development of the first primary culture model of kisspeptin cells.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.