Comment aménager les cages de poules pondeuses afin d'enrichir leur comportement, tout en préservant les performances zootechniques et l'hygiène de la cage : étude focalisée sur la taille de groupe et les solutions pour aménager l'aire de grattage et le nid

par Maryse Guinebretière

Thèse de doctorat en Sciences de la vie

Sous la direction de Cécile Arnould.

Le président du jury était Xavier Malher.

Le jury était composé de Christophe Bressac, Virginie Michel.

Les rapporteurs étaient Christine Duvaux-Ponter, Werner Bessei.


  • Résumé

    Depuis 2012, les cages doivent permettent aux poules d’exprimer leur répertoire comportemental (directive 1999/74/CE). Des difficultés d’aménagements ralentissent l’appropriation de cette directive par les éleveurs. Le but de cette thèse était d’étudier les effets de l’augmentation de la taille de groupe en cage et de chercher les aménagements de cages les plus efficaces pour enrichir le répertoire comportemental des poules, en préservant les performances zootechniques, l’état de santé des poules et l’hygiène de la cage et des oeufs. Dans nos modèles de cages testés, la taille de 60 poules par cage est préférable à celle de 20 ou 40 poules. Bien que non optimal, un tapis de gazon artificiel est préférable aux autres revêtements testés. L’apport de substrat friable en cages favorise les comportements de picotage, grattage et dans une certaine mesure de bains de poussière. Le son peut être proposé à la place de l’aliment en tant que substrat. Mais certains points restent problématiques. Des panneaux durs à gratter et picoter devraient permettre l’adéquation entre les besoins des poules et les contraintes de l’élevage.

  • Titre traduit

    How to set up laying hen cages to enrich hen behavior whilst ensuring zootechnical performance and cage hygiene : a study focusing on group size and solutions to provide pecking and scratching area and nest


  • Résumé

    How to set up laying hen cages to enrich hen behavior whilst ensuring zootechnical performance and cage hygiene. A study focusing on group size and solutions to provide pecking and scratching area and nest. As of 2012, cages must enable hens to express their full behavioral repertoire (directive 1999/74/CE). Difficulties in setting up cages tend to hinder adoption of the directive by farmers. The aim of this work was: first, to study the effect of increasing the number of hens per cage ; and second, to find out which cage set-ups were the most efficient for enriching the laying hens’ behavioral repertoire whilst also ensuring zootechnical performance, animal health and egg and cage hygiene. In the cage models we tested, 60-hen cages were found to be preferable to 20- or 40-hen cages. Although not ideal, artificial turf mat was preferable to the other mats tested. The provision of friable substrate in cages improved pecking and scratching behaviors, as well as dustbathing behaviors, but to a lesser extent. Wheat bran can be spread over the cage floors as a friable substrate instead of feed. However, certain issues have not yet been resolved. The installation of hard panels on the floors of the cages to promote scratching and pecking behaviors should ensure an optimal balance between the hens’ needs and farming constraints.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.