Du plurilinguisme à l'école au Sud-Tyrol : minorités linguistiques, représentations sociolinguistiques, dynamiques identitaires et pratiques éducatives en milieu plurilingue

par Marie Leroy

Thèse de doctorat en Lettres & Linguistique

Sous la direction de Véronique Castellotti et de Jürgen Erfurt.

Le président du jury était Didier de Robillard.

Le jury était composé de Ulrich Mehlem.

Les rapporteurs étaient Christine Hélot, Gabriele Budach.


  • Résumé

    S’inscrivant dans une réflexion sociolinguistique et didactique, cette thèse propose de sonder les appropriations langagières et les imaginaires linguistiques de collégien-ne-s de la ville de Bozen-Bolzano dans le Sud- Tyrol/Haut-Adige. Dans cette Province italienne officiellement multilingue qui bénéficie d’un Statut de protection de la minorité germanophone, le vivre-ensemble est fortement marqué par la séparation des écoles sur une base ethnolinguistique. La présence relativement récente de migrants transnationaux invite à porter un regard renouvelé sur les dynamiques d’identification entre « autochtones » et « allochtones » et, plus particulièrement, à en considérer les implications au niveau éducatif. En donnant des appareils photos jetables à des collégien-nes de la ville de Bozen-Bolzano avec la mission de photographier « les langues du quartier » pour en faire une exposition, il s’agit d’interroger les façons dont, dans une ville qui semble incarner une certaine hybridité, des jeunes interprètent la pluralité qui les environne.

  • Titre traduit

    From multilingualism to school in South Tyrol : linguistic minorities, sociolinguistic representations, identity dynamics, and educational practices in a multilingual milieu


  • Résumé

    This thesis proposes to investigate the linguistic appropriations and the conceptualizations of language of secondary school students in the town of Bozen-Bolzano in South Tyrol / Alto Adige, as a sociolinguistic and didactic reflection. In this officially multilingual Italian province, which enjoys a status of protection of the German-speaking minority, living together is strongly marked by the separation of schools on an ethnolinguistic basis. The relatively recent presence of transnational migrants calls for a renewed look at the dynamics of identification between "indigenous" and "non-indigeneous" and, more particularly, its implications for education. By giving disposable cameras to secondary school students in the town of Bozen-Bolzano, a city that seems to embody a certain hybridism, with the mission of photographing "the languages of the neighborhood" to create an exhibition, the goal is to investigate the ways young people interpret the plurality that surrounds them.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.