Réalité et avenir des villes historiques face au processus d'urbanisation moderne : étude de cas de Derna et des villes littorales

par Elhusian Eljarba

Thèse de doctorat en Aménagement

Sous la direction de Serge Thibault, Laura Verdelli et de Romeo Carabelli.

Le président du jury était François-Olivier Touati.

Le jury était composé de Olivier Pliez, Bernard Pagand.

Les rapporteurs étaient Emmanuel Matteudi, Francesco Colotti.


  • Résumé

    Depuis les années 1960, les villes en Libye ont connu des changements politiques, spatiaux et économiques importants, notamment après la découverte du pétrole, qui a permis une grande opération de modernisation urbaine. De ce fait, de nouvelles structures urbaines ont été installées plus ou moins près des villes traditionnelles, menaçant ainsi leurs structures et fonctions fragiles. Après une longue période de dégradation et de mutation économique et socioculturelle dans la plupart des médinas en Libye, la situation actuelle se traduit par une rupture urbaine spectaculaire qui caractérise la majorité des centres-villes libyens, et par une menace pour l’existence des médinas. D’autre part, la notion de conservation et de sauvegarde du patrimoine des médinas est relativement nouvelle en Libye. En effet, ce n’est qu’au début des années 1990 que les autorités libyennes ont commencé à prendre certaines actions concrètes face à l'état dégradé des médinas. En dépit de ces actions différées et limitées dans le temps et l'espace, la situation dégradée des médinas a perduré. Dans ce contexte, le thème de cette thèse porte sur la question du patrimoine des médinas libyennes en général, et de la médina de Derna en particulier. L’objectif de cette recherche est de déterminer le contexte général du patrimoine, d’évaluer l’état réel des médinas et ensuite de formuler les conditions permettant l’émergence d’un processus de sauvegarde équilibré, approprié et durable pour la vieille ville de Derna.

  • Titre traduit

    Reality and future of the cities facing the process of modern urbanization : study of case of Derna and of the coastal cities


  • Résumé

    Since the 60s, cities in Libya have known political, spatial and economic changes, especially after the discovery of oil, which has enabled a large urban modernization operation. Therefore, new urban structures have been developed relatively close to the old cities, thus threatening their fragile structures and functions. After a long period of degradation and of economic, socio-cultural change in most of Libyan old cities, the current situation is reflected in a dramatic urban break which characterizes Libyan cities, and, in a threat to the existence of all the ancient quarters. On the other hand, the concept of conservation and safeguarding of the medina’s heritage is relatively new in Libya. Indeed, it was not until the early 90s that the Libyan authorities began to take some concrete actions against the degraded situation of the ancient cities. In spite of these actions delayed and limited in time and space, the deteriorated situation of the old cities has continued as such. In this context, the subject of this research focuses on the question of the heritage of Libyan old cities and, in particular, of the old city of Derna, in an attempt to identify the general context of urban heritage of the old cities, to assess the real situation, and then to formulate the aspects and the conditions for the emergence of a balanced, appropriate and sustainable process of conservation.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.