Prescription médicamenteuse potentiellement inappropriée dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD)

par Charlène Cool

Thèse de doctorat en Pharmacologie

Sous la direction de Maryse Lapeyre-Mestre et de Philippe Cestac.


  • Résumé

    Les sujets résidant dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) sont fréquemment exposés à une polypathologie et sont polymédiqués, ce qui augmente le risque de prescriptions potentiellement inappropriées (PPI) et ainsi le risque d'événements iatrogènes tels que le décès et l'hospitalisation. La plupart des études réalisées en France sur la PPI se sont focalisées sur des classes médicamenteuses précises, et peu ont évalué l'impact des caractéristiques structurelles et organisationnelles des EHPAD sur la PPI des résidents, indépendamment des caractéristiques individuelles. Cette thèse a eu pour objectif de développer un nouvel indicateur de PPI, reflétant au mieux la prise en charge médicamenteuse globale des résidents d'EHPAD. Les travaux de thèse ont été réalisés sur un échantillon issu de l'étude IQUARE (Impact d'une démarche QUAlité sur l'évolution des pratiques et le déclin fonctionnel des REsidents), étude quasi expérimentale (NCT01703689) évaluant l'impact d'une intervention basée sur l'éducation gériatrique du personnel de l'EHPAD sur des indicateurs de qualité des soins. Dans un premier temps, nous avons construit un outil original de détection de PPI, combinant des critères explicites et implicites, identifiant 71% des résidents avec une PPI à l'inclusion. Des caractéristiques organisationnelle (accès à un avis psychiatrique) et structurelle (présence d'une unité de soins spécialisée) de l'EHPAD expliquaient une part de cette PPI. Dans un second temps, afin de valider la pertinence de cet outil, nous avons évalué l'impact clinique de la PPI sur la survenue d'événements indésirables au cours du suivi. Nous n'avons pas retrouvé de risque augmenté de décès ou d'hospitalisation. Enfin, l'intervention gériatrique générale de l'étude IQUARE a significativement réduit la PPI des résidents à 18 mois. Ces travaux ont fourni des éléments importants à prendre en considération, lors de la construction de nouvelles études visant à modifier les pratiques de prescription et à réduire le nombre de médicaments prescrits chez les résidents d'EHPAD, mais aussi pour déterminer l'impact clinique de ces changements.

  • Titre traduit

    Potentially inappropriate drug prescribing in nursing homes


  • Résumé

    Older people living in nursing homes (NHs) suffer from numerous comorbidities and functional decline. Polymedication is frequent in this population. This increases the risk of potentially inappropriate drug prescribing (PIDP), which can lead to adverse drug events such as falls and hospitalization. Most French studies did not examine PPI with a global perspective, but focused on specific drug classes. Moreover, few studies have investigated, irrespective of the individual characteristics of residents, the structural and organizational characteristics of nursing homes on the quality of drug prescribing. Thesis work aimed to develop a new indicator of PIDP, which best reflects the global medication use of residents. Thesis works have been performed using the data of the IQUARE study (Impact d'une démarche Qualité sur l'évolution des pratiques et le déclin fonctionnel des REsidents), a quasi-experimental study (trial registration number: NCT01703689) investigating the impact of an intervention based on geriatric education with NH staff on quality indicators of care. First, we developed an indicator of PIDP, combining explicit and implicit criteria, identifying 71% of PIDP in NH residents at baseline. NH organizational (access to psychiatric advice and/or to hospitalization in a psychiatric unit) and structural (presence of a special care unit for dements) variables explained part of PIDP. In a second part, in order to validate the usefulness of this PIDP detection tool, we verified the long-term clinical impact of PIDP on adverse outcomes (death, number of hospitalizations...). We did not find any significant association between PIDP and death, nor between PIDP and number of hospitalizations. Finally, the general intervention implemented in the IQUARE study significantly reduced PIDP among NH residents at 18-month follow-up. Our research has provided important aspects that should be consider when constructing further new studies seeking to change prescribing patterns and to reduce the total number of drugs taken, but also to determine the final impact of these changes on clinical outcomes.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2017 par Université Paul Sabatier [diffusion/distribution] à Toulouse

Prescription médicamenteuse potentiellement inappropriée dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD)


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2017 par Université Paul Sabatier [diffusion/distribution] à Toulouse

Informations

  • Sous le titre : Prescription médicamenteuse potentiellement inappropriée dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD)
  • Détails : 1 vol. (221 p.)
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.