Réélaboration des récits du traumatisme et projet de vie des jeunes Cambodgiens actuels : impact différencié du sens accordé au traumatisme familial suite au génocide des Khmers rouges

par Vanna Op

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Myriam de Leonardis et de Bunnak Poch.

Le président du jury était Lenka Sulová.

Le jury était composé de Myriam de Leonardis, Bunnak Poch, Jean-Pierre Martineau.

Les rapporteurs étaient Lenka Sulová, Jean-Pierre Martineau.


  • Résumé

    Cette recherche s’inscrit dans le contexte Cambodgien où les traces de la tragédie du génocide des Khmers Rouges sont restées inscrites ; sous ce régime, les Cambodgiens ont subi massivement la violence, la menace de mort, la séparation parent-enfant, la torture, la malnutrition, la suppression des religions et le fait d'une mortalité énorme et ainsi pendant cette période, la configuration de la famille khmère a été gravement touchée. L’objectif de notre recherche est d’étudier comment les modalités dynamiques d’élaborations psychiques des jeunes Cambodgiens actuels influencent la manière dont ils construisent la représentation et le sens par rapport au récit traumatique porté par leurs parents suite au génocide et comment le sens accordé à ce traumatisme influence la construction de leur projet de vie.Nous avons effectué notre recueil des données auprès de 152 étudiants en première année de l’Université Royale de Phnom Penh : 77 filles et 75 garçons, âgés de 17 à 24 ans, 75 étudiants en formation de sciences sociales et humaines et 77 étudiants en formation de sciences exactes. De plus 16 entretiens cliniques ont été effectués : 9 sujets sont en formation de sciences sociales et humaines et 7 sujets en formation de sciences exactes. La dynamique d’élaboration psychique du sujet a été évaluée à l’aide de l’épreuve projective TAT, la représentation a été évaluée à l’aide d’échelles spécifiques et d’entretiens. Le projet de vie a été évalué à l’aide des échelles construites par Rodriguez-Tomé (1987), et d’une technique construite par Safont, De Léonardis et Oubrayrie (1994). L’étude quantitative montre que les sujets de notre échantillon ayant un éventail défensif « souple et varié » qui trouvent la bonne distance entre fantasme et réalité permettant de construire de manière modérée des représentations des conduites symptomatiques des parents, sont capables de s’engager dans des projets réalistes même si l’anxiété est présente. Concernant les sujets ayant un éventail défensif « univoque » (contrôle ou laisser-aller), ils construisent beaucoup plus fréquemment des représentations des conduites symptomatiques des parents. Ils peuvent tout de même s’engager de façon réaliste dans des projets même si l’anxiété est également présente.Notre analyse qualitative montrent l’existence d’une pluralité des discours représentatifs des traces traumatiques portées par les parents : 1/ la désorganisation dramatique de la maisonnée khmère actuelle ; 2/ le rapport aux conduites symptomatiques des parents et 3/la construction d’une mémoire en tant que fait historique, il existe également deux autres discours construits par le sujet, qui représentent la construction du projet : 4/ la construction des stratégies vers les études pour sortir des obstacles et 5/ des choix de formations vers les métiers, pour se réaliser.

  • Titre traduit

    Re-writing the trauma stories and the life project of young Cambodian today : differential impact of meaning accorded to the family trauma following the genocide of the Khmers rouges


  • Résumé

    This research study is part of the Cambodian context where traces of the tragedy of the genocide of the Khmer Rouge remain inscribed; under this regime, Cambodian people have been subjected to massive violence, death threatening, parent-child separation, torture, abuse, suppression of religions and the fat of enormous mortality during this period, the pattern of Cambodian family has been seriously affected. The aim of our research is to study how the dynamic modalities of psychic elaboration of young Cambodians today influence the way they construct representation and meaning in relation to the traumatic narrative carried by their parents following the genocide and how the meaning accorded to this trauma influences the construction of their life project.The psychic development dynamic of the subject was assessed using the TAT projective test, and the representation was assessed using specific scales and interviews. The life project was evaluated using the scales constructed by Rodriguez-Tomé (1987), and a technique elaborated by Safont, De Leonardis and Oubrayrie (1994).The quantitative study shows that the subjects in our sample with a "flexible and varied" defensive range that find the right distance between fantasy and reality to construct moderately representations of parental symptomatic behaviors, are able to engage in realistic projects even if anxiety is present. Concerning the subjects with a "unequivocal" defensive range (control or letting go), they construct much more frequently representations of the symptomatic behaviors of the parents. They can anyway realistically engage in projects even if anxiety is also present.Our qualitative analysis shows the existence of a plurality of representational discourses of the traumatic traces carried by the parents: 1/ the dramatic disorganization of the current Khmer household; 2/ the relation to the symptomatic behavior of the parents and 3/ the construction of a memory as a historical fact, there are also two other discourses constructed by the subject, which represent the construction of the project: 4/ the construction of the strategies towards the studies to get out of the obstacles and 5/ choices of training towards the professional skills, to be realized.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.