Territorialité et nationalisme écossais : le rhizome du sentiment national (1707-2011)

par Arnaud Fiasson

Thèse de doctorat en Anglais

Sous la direction de Jean Berton et de William Findlay.

Soutenue le 05-07-2017

à Toulouse 2 , dans le cadre de École doctorale Arts, Lettres, Langues, Philosophie, Communication (Toulouse) , en partenariat avec Cultures anglo-saxonnes (Toulouse) (laboratoire) .

Le président du jury était Edwige Camp.

Le jury était composé de Jean Berton, William Findlay, Moya Jones, Alan Riach.

Les rapporteurs étaient Edwige Camp, Moya Jones.


  • Résumé

    Les années 1707 et 2011 marquent deux dates singulières du nationalisme écossais. Alors que l’union des royaumes d’Ecosse et d’Angleterre laisse place à la formulation d’une identité qui revendique la spécificité de l’Ecosse sans pour autant remettre en question le pouvoir central britannique, la victoire du « Scottish National Party » aux élections parlementaires symbolise la montée au pouvoir d’un parti qui revendique l’indépendance politique de l’Ecosse. Cette thèse se propose d’étudier la nature du sentiment national écossais et de ses représentations en analysant le rôle joué par le territoire national dans l’élaboration de l’idéologie nationaliste. Nous utilisons les concepts de la territorialité et du rhizome, comme définis respectivement par Jan Penrose d’une part et Gilles Deleuze et Félix Guattari d’autre part, afin de montrer que l’exploitation des représentations du sentiment national écossais donne naissance à des conceptions territoriales divergentes qui façonnent aujourd’hui encore l’identité nationale écossaise.

  • Titre traduit

    Territoriality and Scottish nationalism : the rhizome of national sentiment


  • Résumé

    The years 1707 and 2011 hold a particular significance in the history of Scottish nationalism. Whereas the union of the kingdoms of Scotland and England gave way to the negotiation of a Scottish identity held within the larger structure of the British State, the victory of the "Scottish National Party" in the parliamentary elections symbolises the rise of a party claiming political independence for Scotland to a position of power. This thesis explores the nature of Scottish national sentiment and its representations while analyzing the role played by the national territory in the construction of nationalist thought. The concept of territoriality developed by Jan Penrose on the concept of rhizome as defined by Gilles Deleuze and Félix Guattari are used in order to demonstrate that harnessing the representations of the Scottish national sentiment spawned two diverging conceptions of the national territory which still shape Scottish national identity.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.