Jean-Luc Marion : apologie de l'inexistence

par Stéphane Vinolo

Thèse de doctorat en Sciences religieuses

Sous la direction de Philippe Capelle-Dumont.

Le président du jury était Jacob Rogozinski.

Le jury était composé de Jean-Luc Marion.

Les rapporteurs étaient Danielle Cohen-Levinas, Jean-François Lavigne.


  • Résumé

    La phénoménologie de la donation se présente sous la forme d´un projet d´ouverture radicale du champ de la phénoménalité. Après avoir montré que la modernité a enfermé les phénomènes dans des conditions de possibilité dictées par un Sujet, et que la phénoménologie allemande a poursuivi ce geste en indexant les phénomènes sur l´horizon de l´objectité ou de l´étantité, Marion propose de reconduire le geste de la réduction phénoménologique à la seule donation. Ce faisant, il réintroduit en phénoménologie des phénomènes paradoxaux – phénomènes saturés – qui font violence, par excès, aux capacités réceptrices du Sujet. Marion introduit donc en phénoménologie une nouvelle modalité de l´invisibilité (et donc de la visibilité) que nous appelons « inexistence » (en opposition tout autant avec le non-être qu’avec la non-existence), dont la structure est paradoxalement fondée sur celle de l´écrit, puisqu´il s´agit ni plus ni moins, pour elle, que de présenter de façon positive une absence selon la logique de la signification. Ce faisant, et de par cette structure discursive de la visibilité, toute la phénoménologie de Marion peut être lue comme une véritable apologie de l´inexistence.

  • Titre traduit

    Jean-Luc Marion : apology of inexistence


  • Résumé

    The phenomenology of givenness is presented in the form of a project of radical opening of the field of phenomenality. After having shown that modernity has enclosed phenomena under conditions of possibility dictated by a Subject, and that German phenomenology has pursued this gesture by indexing phenomena in the horizon of objectivity or of beingness, Marion proposes to reestablish the gesture of phenomenological reduction to single donation. In so doing, he reintroduces into phenomenology some paradoxical phenomena —saturated phenomena— which violate, by excess, the receptive capacities of the Subject. Marion thus introduces into phenomenology a new modality of invisibility (and thus of visibility) which we call "inexistance" (equally opposed to non-being as to non-existence), whose structure is paradoxically founded on that of writting, since it is neither more nor less, for inexistence, than to present in a positive way an absence according to the logic of meaning. In so doing, and through this discursive structure of visibility, all Marion's phenomenology can be read as a true apology for existence.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.