Etude de la virulence de Staphylococcus lugdunensis

par Xavier Argemi

Thèse de doctorat en Bactériologie médicale

Sous la direction de Yves Hansmann.

Le président du jury était Ferhat Meziani.

Le jury était composé de Philippe Riegel, Pierre-Henri Puech.

Les rapporteurs étaient Evelyne Schvoerer, Olivier Lesens.


  • Résumé

    Staphylococcus lugdunensis est un staphylocoque à coagulase négative qui présente de nombreuses particularités sur le plan clinique et microbiologique. Cette bactérie commensale de la peau est impliquée dans des infections humaines d’une particulière gravité. Ce travail de thèse nous a permis de déterminer que S. lugdunensis présente bien une pathogénicité tout à fait inhabituelle pour un SCN car 37.2% de toutes les souches recueillies entre 2013 et 2016 étaient impliquées dans un processus infectieux. Nous avons aussi observé que les infections ostéo-articulaires en étaient la première manifestation. Nous avons découvert une nouvelle protéase excrétée par 61.7% des souches qui présente une association statistique forte avec les infections ostéo-articulaires. Il s’agit d’une métalloprotéase de 37 kDa que nous avons pu purifier puis séquencer afin de caractériser ses propriétés biochimiques et son environnement génique. Enfin, nous avons aussi réalisé un séquençage de novo de 7 souches de S. lugdunensis et démontrer l’existence de multiples éléments génétiques mobiles.

  • Titre traduit

    Virulence study of Staphylococcus lugdunensis


  • Résumé

    Staphylococcus lugdunensis is a coagulase negative staphylococcus species that may causes various infections of unusual severity. We conducted a translational study with a prospective clinical trial that aimed to describe S. lugdunensis infections and its real pathogenicity, associated with a systematic research of in vitro putative virulence factors. The final objective was to determine the statistical relationship between those two and find a putative real virulence factor. This trial was conducted between 2013 and 2016. It showed that S. lugdunensis displayed a high level of pathogenicity as 37.2% of all strains isolated came from infected patients and most of those infections were osteoarticular infections. We discovered a new protease that we named lugdulysin and that was strongly associated with osteoarticular infections. This secreted protein of 37 kDa was purified and sequenced, we characterized its chemical properties and the nucleotide environment of the coding sequence. We also achieved de novo sequencing of 7 strains of S. lugdunensis and found that several mobile genetic elements belonged to the sequences as plasmids and prophages.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.