Le théâtre berbère d'expression kabyle (de Mohia) dans le cheminement ethnodramatique des rituels, des syncrétismes et des révoltes sociales

par Ahcene Hargas

Thèse de doctorat en Sciences sociales

Sous la direction de Patrick Tenoudji.

Le président du jury était Tassadit Yacine.

Le jury était composé de Daniela Merolla.

Les rapporteurs étaient Antigone Mouchtouris, Gaëlle Lacaze.


  • Résumé

    La problématique centrale de ma thèse consiste en l’étude anthropologique du théâtre berbère d’expression kabyle à travers les « adaptations » de Mohia. Elle consacre les conditions explicites qui ont permis l’émergence de l’œuvre de l’auteur et ce qui la caractérise : interculturalité, oralité, contemporanéité. Soulignant le fait émancipateur et réformateur du théâtre de Mohia à l’égard des genres traditionnels, notre démarche évolue vers une analyse des faits anthropologique, sociologique et ethnographique du spectacle-rituel. Elle propose une méthode scientifique interdisciplinaire des phénomènes syncrétiques. Dans un premier temps, elle étudie le rituel kabyle dans ses formes syncrétiques, et restitue les fragments originels qui motivent la dimension « laïque » du spectacle théâtral moderne. Dans un deuxième temps, elle reconstitue par le fait des révoltes des populations autochtones, seul fait visible de l’histoire sociale kabyle (souvent en opposition entre les écrits des chefs militaires étrangers et la mémoire collective), des scènes ethno-dramatiques. Le principe est de pouvoir regarder dans l’ethno-scène une logique dans l’évolution de l’histoire sociale kabyle. Les caractéristiques qui découlent de l’ethnoscène renoue avec l’œuvre de Mohia, analyse son rapport à la sociologie kabyle, à son ancrage culturel, à sa présence dans l’assemblée théâtrale kabyle et son apport dans la réforme de la« convenance kabyle » à travers les acteurs dits « passeurs de parole ».Tout le processus de cette recherche est subordonné à des discussions, avec des anthropologues de terrain, auxquelles ma contribution concourt d’une participation effective à la vie sociale, militante et artistique du monde kabyle.

  • Titre traduit

    The berber of theater of Kabyle expression (of Mohia) in the ethno dramatic progress of the rites, syncretism and social revolts


  • Résumé

    The central problems of my thesis consist of the anthropological study of the Berber theatre of Kabylian expression through the “adaptations” of Mohia. It devotes the explicit conditions which allowed the emergence of the work of the author and what characterizes it : interculturality, orality, contemporaneity. Underlining the emancipatory and reforming fact theatre of Mohia with regard to the traditional kinds, our approach evolves to an analysis of the facts anthropological, sociological and ethnographic of theritual one. She proposes an interdisciplinary scientific method of the syncretic phenomena. Initially, she studies the Kabylian ritual in her syncretic forms, and restores the original fragments which justify the “laic” dimension of the modern theatrical show. In the second time, it reconstitutes by the fact of the revolts of the populations autochtones, only visible fact of the Kabylian social history (often in opposition between the writings of the foreign military chiefs and the collective memory), of the ethno-dramatic scenes. The principle is to be able to look in the ethno-scene a logic in the evolution of the Kabylian social history. The characteristics which rise from the ethno scene joins again with the work of Mohia, analyzes his report with Kabylian sociology, its cultural anchoring, its presence in the Kabylian theatrical assembly and her contribution in the reform of “Kabylian suitability” through the actors known as “frontier runners of word”. All the process of this research is subordinated to discussions, with anthropologists of ground, to which my contribution contributes of one effective participation to the social life, militant and artistic of the Kabylian world.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.