Etude exploratoire des déterminants psychosociaux et psychopathologiques à l'oeuvre dans les phénomènes suicidaires en pays Centre Ouest Bretagne : perspectives pour une prévention du suicide et des tentatives de suicide en pays COB et en Bretagne

par Céline Kopp-Bigault

Thèse de doctorat en Psychopathologie clinique

Sous la direction de Anne Thevenot et de Michel Walter.

Le président du jury était Monique Séguin.

Les rapporteurs étaient Monique Séguin, Xavier Briffault.


  • Résumé

    Cette thèse analyse la surmortalité par suicide sur le territoire du Pays COB au travers des facteurs psychosociaux et psychopathologiques et repose sur l'hypothèse d'interactions entre les conceptions sociales du suicide et les trajectoires personnelles des individus, freinant sa prévention. Une étude des représentations sociales du suicide montre qu’il existe des RS spécifiques en Bretagne et en Pays COB. L’étude des trajectoires de vie met en évidence une sur-représentation de la dépression et les troubles de la personnalité. On trouve aussi une faible estime de soi, une difficulté d'accès à la parole et à la demande d’aide, des violences transgénérationnelles et actuelles, un climat incestuel et une stigmatisation (auto et hétéro) liée aux RS du suicide, de la dépression et des « psy ». L’étude de l’effet d’un suicide montre qu’il a un impact sur les proches : traumatisme psychique individuel et familial, deuils traumatogènes. À la suite de ces résultats, des actions spécifiques pourront être menées sur ce territoire pour améliorer la prévention du suicide et des tentatives de suicide.

  • Titre traduit

    Exploratory research of psychosocial and psychopathological determining factors operating in suicidal phenomenon in "Pays Centre Ouest Bretagne" : perspectives for suicide and suicide attempts prevention in "Pays COB " and Britanny


  • Résumé

    The present thesis analyzes the role of psychosocial and psychopathological factors in the abnormally high rate of deaths by suicide in the “Pays COB” territory. It is based on the hypothesis according to which the interactions between the social conceptions of suicide and the personal trajectories hinders suicide prevention. We studied the structure of social representations of suicide (SR) with Vergès’method (double analysis of the evocation rank) and uncover specific SR in Brittany and in “Pays COB”. A study of the life trajectories highlighted the excessive rate of depressions and personality disorders. We also found amoung suicide victims a weak self-esteem, a difficulty to talk and to ask for help, transgenerational and current violent tendencies, an incestual climate and (self-) stigmatization related to the SR of suicide, depression and psychiatric services. A study about the effect of a suicide showed that it has an impact on the close relatives: individual and family psychic trauma, traumatic grief. Following these results, specific actions can be carried out in this territory to improve the prevention of suicide and of suicide attempts.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?