L’enseignement du chinois standard en tant que 3ème ou 4ème langue étrangère dans une classe de seconde en Alsace : le rôle de la notion de compétence plurilingue et pluriculturelle

par Yan-Zhen Chen

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Christine Hélot et de Adelheid Hu.

Soutenue le 08-12-2017

à Strasbourg en cotutelle avec l'Université du Luxembourg , dans le cadre de École doctorale Humanités (Strasbourg ; 2009-....) , en partenariat avec Linguistique, langues, parole (Strasbourg) (laboratoire) .

Le président du jury était Gabriele Budach.

Le jury était composé de Andrea Young.

Les rapporteurs étaient Claire Saillard, Diana-Lee Simon.


  • Résumé

    Cette thèse a consisté en une recherche qualitative et ethnographique. Elle visait à déterminer le rôle joué par la compétence plurilingue et pluriculturelle d’une enseignante et de ses vingt-deux élèves grands débutants au sein d’un enseignement du chinois langue étrangère. Comment une enseignante de chinois langue étrangère interprète-elle cette notion ? Comment peut-elle prendre en compte et s’appuyer sur les langues acquises précédemment de ses élèves, soit le répertoire plurilingue de ses élèves, pour faciliter son enseignement ? Il ne s’agissait pas simplement d’identifier les mécanismes et la fréquence d’utilisation du répertoire plurilingue dans l’enseignement du chinois standard, mais aussi d’interroger les représentations de l’enseignante et de ses élèves afin de saisir les causes du décalage entre le discours et les instructions officiels d’une part et les pratiques d’enseignement et d’apprentissage d’autre part. Ma thèse a démontré deux résultats significatifs : la « sloganisation » de la notion de compétence plurilingue et pluriculturelle dans les politiques linguistiques éducatives de la France et le manque de conscience du recours à la compétence plurilingue et pluriculturelle chez les protagonistes du terrain.

  • Titre traduit

    The teaching of Chinese as a 3rd or 4th foreign language in a classe de seconde in Alsace : the role of the notion of plurilingual and pluricultural competence


  • Résumé

    This thesis consists of a qualitative and ethnographic research. It aims to determinate the role played by the plurilingual and pluricultural competence of a teacher and her twenty-two full beginner students in the context of the teaching of Chinese as a foreign language. How does this teacher interpret this notion? How can this teacher take into account and make use of her students’ previously acquired languages, i.e. their plurilingual repertoire, to facilitate her teaching? This thesis concerns not only identifying the mechanisms and the frequency of the use of the plurilingual repertoire in the teaching of standard Chinese, but also interrogating the teacher and the students’ representation. This analysis intends to seize the causes of the gap between the official discourse and instructions on one hand and the empirical teaching and learning practices on the other hand.This thesis demonstrated two significant results: the “sloganization” of the notion of plurilingual and pluricultural competence in French educative language policies and the lack of awareness of the protagonists concerning their solicitation of the plurilingual and pluricultural competence in the classroom.

Accéder en ligne

Par respect de la propriété intellectuelle des ayants droit, certains éléments de cette thèse ont été retirés.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?