L'intégration des élèves nouvellement arrivés en France dans l'espace scolaire français : langues, représentations, identités en contexte

par Timea Kádas

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Christine Hélot et de Jean Jacques Weber.

Soutenue le 18-09-2017

à Strasbourg en cotutelle avec l'Université du Luxembourg , dans le cadre de École doctorale Humanités (Strasbourg ; 2009-....) , en partenariat avec Linguistique, langues, parole (Strasbourg) (laboratoire) .

Le président du jury était Andrea Young.

Le jury était composé de Ingrid de Saint-Georges.

Les rapporteurs étaient Jim Cummins, Mehmet-Ali Akinci.


  • Résumé

    Notre thèse porte sur les élèves nouvellement arrivés en France. Il s’agit, plus précisément, de comprendre comment ces élèves s’intègrent dans les établissements scolaires français et selon quel parcours. Ainsi, cette étude se base principalement sur l’analyse des discours de treize élèves concernant leur apprentissage et leur vécu scolaire. Elle s’appuie également sur les représentations que se font ces élèves de leur apprentissage scolaire, de l’apprentissage de la langue française, d’eux- mêmes, des autres (les élèves français, les professeurs) et du contexte dans lequel ils apprennent le français. Par ailleurs, nous avons souhaité comprendre la place des langues premières des élèves dans les apprentissages scolaires. Le lien entre langue et identité a depuis longtemps été démontré par les chercheurs de différentes disciplines et de ce fait il nous a semblé indispensable d’y apporter une attention particulière. Nous avons ainsi essayé de comprendre à partir d’un projet basé sur les notions de multilittératie et de multimodalité portant sur l’autobiographie, en quoi la prise en compte de la langue première des élèves leur permet de mieux progresser dans l’apprentissage du français et les apprentissages en général. Nous avons aussi réfléchi aux apports d’une telle démarche sur le plan de la reconstruction identitaire de ces élèves. Pour tenter de répondre à notre problématique de départ, à savoir comment ces élèves s’intègrent à l’école française, nous avons souhaité également interroger d’une part le regard de l’institution scolaire à travers les témoignages de trois professeurs, de trois chefs d’établissements, et de deux inspecteurs et d’autre part le regard familial à partir des témoignages de neuf parents. Ainsi, cette étude est réalisée dans le but de contribuer à un ensemble de travaux sur la problématique de la migration en contexte scolaire et de proposer une meilleure compréhension des enjeux éducatifs actuels dans notre société mondialisée.

  • Titre traduit

    The integration of newcomer students into the French education system : languages, social representations and identities in context


  • Résumé

    Our thesis focuses on newcomer students in France and aims at understanding how these students integrate into French schools and exploring the educational paths they tread. Thus, this study is based mainly on the analysis of the discourse of thirteen students concerning their learning and their school experiences. It is also based on the representations that these students have of themselves, others (French students, teachers), their learning in general, their learning of the French language in particular and the context in which this learning takes place. Our thesis also focuses on the students’ first languages and their role in the learning process. The link between language and identity has long been established by researchers from different disciplines. Therefore, we have tried to understand, through an autobiographical project based on the notions of multiliteracy and multimodality, how the first languages of the students can be taken into consideration in order to help them progress in both the learning of French and learning in general. We also considered the significance of such an approach in the reconstruction of these students' identities. Furthermore, in response to our initial question regarding how these students integrate into the French education system, we investigated two complementary perspectives: that of the institution through interviews with three teachers, three heads of school and two inspectors and that of the students’ families through questioning nine parents. The aim of this study is to contribute to the body of research on the role of migration in the French educational context and to provide a better understanding of the current educational challenges facing our globalized society.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.