Vers une stratégie de gestion participative multi-usages de la ressource en eau dans le delta du fleuve Sénégal : processus de décision et outils de régulation autour du lac de Guiers

par Penda Diop

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Frédéric Leriche, Alioune Kane et de Nathalie Pottier.

Le président du jury était Awa Niang Fall.

Le jury était composé de Sylvie Clarimont.

Les rapporteurs étaient Sylvy Jaglin.


  • Résumé

    L’objet de la thèse est d’évaluer la pertinence de l’approche participative comme outil-levier pour une gestion locale mieux partagée et durable des ressources en eau autour du lac de Guiers au Sénégal. Unique lac d’eau douce d’importance du pays, implanté dans une zone semi-désertique de la région écologique sahélienne, le lac de Guiers est très convoité par plusieurs types d’usages. Il est considéré, au plan national comme au plan local, comme une source vitale d’approvisionnement en eau potable des régions proches et de grandes villes une ressource stratégique pour le maintien de l’autosuffisance alimentaire ainsi qu’un moteur de développement économique pour les communautés villageoises agro-pastorales. La démarche méthodologique retenue est de type « bottom-up », partant du diagnostic de terrain du cas du lac de Guiers. Elle s’appuie sur des entretiens et enquêtes par questionnaires auprès des gestionnaires et des usagers de l’eau du lac, une analyse des jeux d’acteurs dans un cadre institutionnel en évolution et l’analyse des dynamiques spatiales de répartition des usages de l’eau. Ce diagnostic montre dans quelle mesure l’approche participative prônée dans les stratégies et plans de gestion de l’eau du lac de Guiers est effectivement mise en œuvre et vient renforcer la participation des usagers de la ressource en eau pour parvenir à une gestion mieux partagée et durable de celle-ci. L’approche participative n'est fonctionnelle que si le cadre de gestion s’inscrit dans une démarche globale de gestion concertée et intégrée dans laquelle tous les usagers et les acteurs gestionnaires sont co-gestionnaires de la démarche.De plus, l’approche participative reste souvent difficile à organiser. Cette difficulté est d’autant plus forte que l’étendue géographique est grande, et qu’il s’agit de faire participer tous les usagers et acteurs gestionnaires concernés à toutes les échelles avec des intérêts parfois contradictoires. Par ailleurs, la thèse révèle que l’accroissement de l’implantation d’activités économiques sensées profiter à la région conduit à des effets pervers qui vont à l’encontre des objectifs des plans de gestion : baisse de la qualité de l’eau et des quantités disponibles (pollution causée par les rejets des agro-industries et augmentation des volumes de prélèvement).Toutes les séries d’actions engagées constituent des dépenses pour les acteurs gestionnaires (maintenance des infrastructures, contrôle des prélèvements, lutte contre la pollution etc.). Dans ce domaine, la thèse recommande que la gestion de la ressource en eau du lac prenne en compte cette dimension déterminante, en développant de nouveaux outils de gestion correspondant à la valorisation économique de l’eau et en créant un Observatoire, outil intégrateur de son avenir durable. Ceci est une condition sine qua non pour une amélioration des conditions de vie des riverains. La thèse confirme, à travers le cas du lac de Guiers, la pertinence des théories de l’approche participative pour accompagner et aider ses acteurs gestionnaires dans leur appréhension et leur organisation du système de gestion.

  • Titre traduit

    Towards a multi-use participatory management strategy for water resources in the Senegal River Delta : decision-making process and regulation tools around Lake Guiers.


  • Résumé

    The aim of the thesis is to evaluate the relevance of the participatory approach as a leverage tool to achieve a better shared and sustainable local management of water resources around lake Guiers in Senegal. It is the only freshwater lake of importance in the country. Located in a semi-desert zone of the Sahelian ecological region, lake Guiers is coveted by several types of uses. It is considered both nationally and locally as a vital resource for drinking water supply in nearby regions and large cities as a strategic resource for maintaining food self-sufficiency, as well as being a vector of economic development of the agro-pastoral village communities.The methodological approach adopted is the "bottom-up" approach, starting from field diagnosis of the case of lake Guiers. It is based on interviews and questionnaire surveys with managers and users of the lake’s water, an analysis of the sets of actors in an evolving institutional framework and the analysis of the spatial dynamics of distribution of the uses of the lake’s water. This diagnosis demonstrates the extent to which the participatory approach advocated in the water management strategies and plans of lake Guiers is effectively implemented and strengthens the participation of water resource users in order to achieve a better shared and sustainable management of this water resource.The participatory approach is functional only if the management framework is part of a comprehensive, collaborative and integrated management approach in which all users and managers are involved in the decision-making process (co-management). Furthermore, the participatory approach is often difficult to organize. This difficulty increases when the geographical scope is large and the aim is to involve all the users and managers concerned at all levels with sometimes contradictory interests. Moreover, the thesis reveals that the increase in the implantation of economic activities that are supposed to benefit the region leads to perverse effects that run counter to the objectives of the management plans: a drop in water quality and of the available quantities (pollution caused by discharges from agro-industries and increased collection volumes). All the series of actions (services) involved imply expenditures for the management actors (maintenance of infrastructures, control of sampling, pollution control etc.). In this area, the thesis recommends that the management of water resources in the lake should take into account this decisive dimension, by developing new management tools corresponding to the economic valuation of water and by creating an observatory, an integrating tool of its sustainable future. This is a sine qua non condition for improving the living conditions of local residents. The thesis confirms, through the case of Lake Guiers, the relevance of the theories of the participatory approach to accompany and help its management actors in their apprehension and organization of the management system.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.