Climate change and economic outcomes in developing countries

par Ingrid Dallmann Gamarra

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Miren Lafourcade et de Katrin Millock.

Soutenue le 13-12-2017

à Paris Saclay , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'Homme et de la Société (Cachan, Val-de-Marne) , en partenariat avec Réseaux Innovation Territoires et Mondialisation (Sceaux, Haut-de-Seine) (laboratoire) et de Université Paris-Sud (établissement de préparation de la thèse) .

Le président du jury était José De Sousa.

Le jury était composé de Miren Lafourcade, Katrin Millock, José De Sousa, Stéphane Straub, Daniel Mirza, Michel Beine, Pierre-André Jouvet.

Les rapporteurs étaient Stéphane Straub, Daniel Mirza.

  • Titre traduit

    Les conséquences économiques du changement climatique dans les pays en développement


  • Résumé

    Cette thèse analyse les conséquences socio-économiques du changement climatique, en particulier ses effets sur le commerce international, les migrations internes en Inde et la propagation de la dengue au Brésil.Le premier chapitre analyse le lien entre changement climatique et flux de commerce bilatéraux, pour différents secteurs et produits, sur la période 1992-2014. Les variations de température ont un impact négatif sur le commerce bilatéral des pays, en moyenne, contrairement aux variations de précipitation. Lorsqu’on désagrège par produits, des effets négatifs et positifs surviennent, mais les effets négatifs dominent pour la température, en particulier pour les produits agricoles et manufacturiers, notamment l’industrie textile et la métallurgie, ce qui peut s’expliquer par des effets transitant par la productivité du travail. Les variations de précipitation ont aussi un impact hétérogène, mais avec un effet positif dominant. Les résultats suggèrent en outre que le changement climatique affecte les avantages comparatifs révélés des pays, en particulier pour les produits les plus sensibles au climat.Le second chapitre étudie l’impact du changement climatique sur les migrations entre les états indiens en 1991 et 2001. L’utilisation des données de recensement pour ces deux années permet d’étudier l’effet du climat précédant la migration. Des indicateurs météorologiques basés sur un « Indice de Précipitation Standardisé » (SPI) permettent de mesurer la fréquence, la durée et l’intensité des épisodes de sécheresse, ainsi qu’un excès éventuel de précipitations. Les résultats montrent que la fréquence des sécheresses augmente les taux de migrations au départ de l’état affecté. Cet impact est particulièrement fort pour les états agricoles. Les trois principaux canaux par lesquels transite l’effet des sècheresses sont le revenu moyen, l’agriculture et l’urbanisation des états.Le dernier chapitre quantifie l’impact du climat et de l’urbanisation sur le taux de prévalence de la dengue au sein des états brésiliens, sur la période 1992-2012. Les résultats mettent en évidence un impact positif du taux d’humidité de l’air sur la dengue, ainsi qu’une relation en cloche associant la température et la dengue. Par ailleurs, une augmentation de la densité de population de 1 % est associée à une hausse moyenne de la dengue de 2,5 à 3 %. Un meilleur accès à l’eau potable et une meilleure gestion des déchets diminuent en revanche l’incidence de la dengue. Un modèle à équations simultanées permet par ailleurs de montrer qu’il existe une causalité circulaire entre le revenu des ménages et la dengue. D’un côté, une hausse de 10 % de la part de la population touchée par la dengue y occasionne une baisse de 0,16 % du revenu moyen. De l’autre, cette baisse est associée à une plus grande prévalence de la dengue.


  • Résumé

    In this dissertation, I study the impact of climate change on several economic outcomes, mainly on international trade, migration, and on vector-borne diseases. In the first chapter, I investigate the relationship between weather variations and bilateral trade flows at the country, sectoral and product levels, worldwide, and over the 1992-2014 period. I find a negative effect of temperature variations on bilateral trade at the country level. At the product level, both negative and positive effects arise, but the negative effect dominates. The effects are on the agricultural and manufacturing sectors, especially in the textile and metals sectors. Possible channels are the effect of temperature on output and labour productivity. Precipitation variations have also an effect on the product level, with the positive effect dominating for the affected products. The results suggest that weather variations also affect bilateral revealed comparative advantages, mainly for the weather sensitive products that I identify in the analysis. Moving to a long term analysis, the results suggest that temperature in the exporter country has a persistent effect that lasts several years. Furthermore, adaptation to climate change does not seem to changes the negative effects of temperature. The second chapter combines climate data with migration data from the 1991 and 2001 Indian Censuses to investigate the impact of climate variability on internal migration. The use of census data makes it possible to test and compare the effect on migration of climatic factors prior to migration. Relevant meteorological indicators of climate variability are used to measure the frequency, duration and magnitude of drought and excess precipitation based on the Standardized Precipitation Index. The estimation results show that drought frequency in the origin state increases inter-state migration in India. This effect is stronger in agricultural states, and in such states the magnitude of drought also increases inter-state migration significantly. Drought frequency has the strongest effect on rural-rural inter-state migration. In the third chapter, I measure the impact of weather and urbanization characteristics on dengue prevalence in Brazilian states during the 1992-2012 period. I find a positive effect of vapour pressure and a hump-shaped relationship between temperature and dengue. The results show that an increase in population density is likely to increase the dengue prevalence. Higher access to drinking water and waste management systems decrease dengue incidence. Additionally, higher immigration rates coming from states with high dengue incidence, increase the dengue prevalence in the destination state. Using a simultaneous equation model, I measure the double causality between household wage income and dengue prevalence. On the one hand, results show that, on average, a 10% increase in dengue rates is associated with a 0.16% decrease of household wage income. On the other hand, lower average household wage income is associated with a higher dengue rate.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.