INTERACTIONS ENTRE THERAPIES CIBLEES ANTI-ANGIOGÉNIQUES (BEVACIZUMAB, SORAFÉNIB) ET TRANSPORTEURS D’EFFLUX

par Mahamadou Tandia

Thèse de doctorat en Sciences pharmacologiques

Sous la direction de Laurence Bonhomme-Faivre.

Le président du jury était Christine Fernandez.

Le jury était composé de Laurence Bonhomme-Faivre, Christine Fernandez, Olivier Bourdon, Bertrand Diquet.

Les rapporteurs étaient Olivier Bourdon, Bertrand Diquet.


  • Résumé

    Le traitement des cancers constitue un problème de santé publique et repose entre autres sur la chirurgie, la radiothérapie, la chimiothérapie, l’hormonothérapie et les thérapies ciblées. Les progrès médicaux récents ont permis l’amélioration de la survie sans progression des patients atteints de cancer, ainsi que de la survie globale. Parmi les nouvelles stratégies thérapeutiques, le blocage de l’angiogenèse fait l’objet de nombreux essais cliniques.Cependant, l’intervention de transporteurs membranaires (influx et / ou efflux), joue un rôle important sur le plan pharmacocinétique, pharmacogénétique et dans la résistance aux médicaments anticancéreux.Nous avons observé chez des patients atteints de CHC une grande variabilité des paramètres pharmacocinétiques du sorafénib (inhibiteur de tyrosine kinase, anti-angiogénique et substrat de la P-gp et de la BCRP) et une tendance à une meilleure réponse clinique dans le groupe hétérozygote, ABCB1 3435 CT, ABCG2 34 GA, ABCG2 1143CT et ABCG2 421CA par rapport aux groupes homozygotes (type sauvage et mutant) avec une association significative aux concentrations plasmatiques normalisées aux poids.Nos travaux ont montré in vitro qu’un prétraitement avec des médicaments anti-angiogéniques tels que le bévacizumab et le sorafénib entrainait une réversion de la résistance à la doxorubicine (substrat de la P-gp) dans un modèle de cellules IGR OV1-DXR (résistantes à la doxorubicine et surexprimant la P-gp) par modulation de la fonctionnalité de la P-glycoprotéine. Cette réversion a été objectivée par l’augmentation significative des concentrations intracellulaires de la doxorubicine dans les cellules IGR OV1-DXR.In vivo chez la souris xénogreffée de cancer colorectal humain, un prétraitement par le bévacizumab a entrainé une augmentation significative des concentrations plasmatiques du SN38 (métabolite actif de l’irinotécan et substrat de la P-gp), de même que de l'AUC et de la Cmax plasmatique de l'irinotécan (susbtrat de la P-gp) après administration orale de l’irinotecan. Une augmentation significative de l'AUC plasmatique du sorafénib après un prétraitement par le bévacizumab a été également observée sur le même modèle expérimental.La connaissance et l’utilisation de la modulation d’activité des transporteurs d’efflux par les thérapies ciblées anti-angiogéniques seraient intéressantes à transposer en thérapeutique cancéreuse pour l’augmentation de la réponse clinique et pour la réversion de la résistance des cellules tumorales et endothéliales surexprimant les transporteurs d’efflux en particulier la P-gp.

  • Titre traduit

    INTERACTIONSTARGETED THERAPIES ANTI- ANGIOGENIC(Bevacizumab , SORAFENIB ) AND EFFLUX TRANSPORTERS


  • Résumé

    Treatment of cancers is a public health problem and based on surgery, radiotherapy, chemotherapy, hormone therapy and targeted therapies. Recent medical advances allowed progression-free survival of cancer patients, and even their overall survival. Among the new therapeutic strategies, blocking of angiogenesis was the subject of several clinical trials.Intervention of membrane transporters (influx and / or efflux) plays an important pharmacokinetic and pharmacogenetic role in anticancer drugs resistance.We observed in patients with HCC, a great pharmacokinetics parameters variability of sorafenib (tyrosine kinase inhibitor, anti-angiogenic drug and P-gp and BCRP substrat) and a tendency to a better clinical response in the ABCB1 3435 CT, ABCG2 34 GA, ABCG2 1143CT and ABCG2 421CA heterozygous group than in the homozygous group (wild type and mutant).Our work showns in vitro that pretreatment with anti-angiogenic drugs such as bevacizumab and sorafenib resulted in a resistance reversion to doxorubicin (P-gp substrate) in an IGROV1 – DXR cells (resistant to doxorubicin and P-gp overexpressing cells) by modulating the functionality of P-glycoprotein. This reversion is measured by the significant increase in intracellular doxorubicin concentrations in IGR OV1-DXR cells.In vivo in human colorectal cancer xenograft mice, bevacizumab pretreatment led to a significant increase in plasma concentrations of SN38 (active metabolite of irinotecan and P-gp substrate), as well as plasma AUC and Cmax of irinotecan (P-gp substrate) after oral administration of irinotecan. Similarly, a significant increase in plasma AUC of sorafenib after bevacizumab pretreatment was observed on the same experimental model.Knowledge and use of activity modulation of efflux pumps by anti-angiogenic targeted therapies would be interesting to translate into cancer therapy for increased clinic response and resistance reversion of the tumor and endothelial cells overexpressing efflux transporters, particularly P-gp.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 30-06-2018


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.