Evaluation de l’état de santé et des conditions de vie des personnes sans domicile à partir d’enquêtes épidémiologiques : difficultés méthodologiques et pratiques

par Amandine Arnaud

Thèse de doctorat en Santé publique - épidémiologie

Sous la direction de Yann Le Strat et de Stéphanie Vandentorren.

Soutenue le 17-11-2017

à l'Université Paris-Saclay (ComUE) , dans le cadre de École doctorale Santé Publique (Le Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne ; 2015-...) , en partenariat avec Santé publique France (laboratoire) , Université Paris-Sud (1970-2019) (établissement opérateur d'inscription) et de Santé publique France (laboratoire) .

Le président du jury était Jean Bouyer.

Le jury était composé de Yann Le Strat, Stéphanie Vandentorren, Jean Bouyer, Pierre Chauvin, Corinne Alberti, Nicolas Razafindratsima.

Les rapporteurs étaient Pierre Chauvin, Corinne Alberti.


  • Résumé

    En France, depuis les années 80, les personnes sans domicile ont fait l’objet de nombreux dénombrements, d’enquêtes tentant de les caractériser et de comprendre le phénomène d’exclusion afin d’orienter les politiques publiques d’assistance. Cependant rares sont les enquêtes réalisées avec un souci de représentativité et plus rares encore sont celles qui tentent d’évaluer l’état de santé des personnes sans domicile de manière objective, alors que la privation de logement est connue pour impacter durablement la santé. Ceci peut s’expliquer par le fait que les personnes sans domicile constituent une population au « contour flou », très hétérogène, évoluant constamment (en nombre et profils), dispersée et très mobile sur le territoire francilien mais également entre la rue et les différentes formes d’hébergement possibles. Ces particularités constituent autant de contraintes et difficultés à chaque étape de la réalisation d’une enquête dont les résultats se veulent extrapolables à une population donnée.Ce travail de thèse présente l’état des connaissances et le dispositif d’aide aux personnes sans domicile en 2007 et son évolution jusqu’en 2016. Il compile des connaissances sur l’état de santé et les conditions de vie des personnes sans domicile en Île-de-France, grâce à des enquêtes épidémiologiques, menées par l’Observatoire du Samusocial de Paris, s’intéressant à la santé mentale, les ectoparasites ou encore l’anémie. Il détaille les principaux obstacles, méthodologiques et pratiques, rencontrés lors de ces enquêtes et les solutions retenues pour les surmonter. Enfin, il conclut à la possibilité de faire des estimations de prévalences raisonnables et fiables en santé.

  • Titre traduit

    Health and Living Conditions of Homeless People from Epidemiological Studies : Methodological and Practical Issues


  • Résumé

    Since the 80’s, many surveys have been carried to count and describe homeless people, and to understand the exclusion’s phenomenon to advice French public assistance policies. However, only a few surveys have been done ensuring representativeness and even fewer attempted in assessing the health status of homeless people in an objective way, whereas housing deprivation (homelessness) is known to have a durable impact on health. This can be explained by the fact that this population is difficult to define, as it is very heterogeneous and constantly evolving (number and profile wise). The homeless are also scattered and highly mobile within the Ile-de-France territory, and also between streets and different forms of accommodation. These particularities are all constraints to epidemiological surveys among homeless people, and the generalization of their results.This PhD thesis presents the state of knowledge on homelessness and what has been done in order to give support to this population between 2007 and 2016. It compiles knowledge on the health status and living conditions of homeless people in Ile-de-France based on epidemiological surveys carried out by the Observatoire du Samusocial de Paris focusing on mental health, ectoparasites or anemia. It details the main methodological and practical obstacles encountered during these investigations, the solutions chosen to overcome them and concludes by affirming that reasonable and reliable estimates of prevalence can be produced in the field of health.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.