Antecedents and Consequences of Exploration and Exploitation Decisions : Evidence from Corporate Venture Capital Investing

par Eui Ju Jeon

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Pierre Dussauge.

Soutenue le 02-06-2017

à Paris Saclay , dans le cadre de Sciences de l'Homme et de la Société , en partenariat avec GREGHEC - Groupement de recherche et d'études en Gestion d'HEC (laboratoire) , HEC Paris (établissement opérateur d'inscription) et de Groupement de Recherche et d'Etudes en Gestion à HEC / GREGH (laboratoire) .

Le président du jury était Giada Di Stefano.

Les rapporteurs étaient Christian Schmidt, Thomas Durand.

  • Titre traduit

    Antécédents et Conséquences des Activités d'Exploration et d'Exploitation : Une Analyse Empirique dans le domaine du Corporate Venture Capital


  • Résumé

    Cette thèse étudie la façon dont l’atteinte ou non des objectifs et la gouvernance influencent la direction du changement organisationnel – en termes d’exploration et d’exploitation - et analyse l’impact de ces effets sur la performance de l’entreprise au fil du temps. Dans un premier temps, je procède à une analyse détaillée de la littérature sur le Corporate Venture Capital afin de positionner mon propre travail de recherche dans le champs considéré et confirmer l’originalité de mes contributions. Ensuite, dans la première étude, j’examine comment la non-atteinte des objectifs fixés influe sur la direction du changement organisationnel mis en oeuvre dans l'entreprise, et étudie la façon dont ces changements sont influencés par la place qu’occupent les actionnaires stables ou passagers dans le capital de l’entreprise. Dans la seconde étude, je vérifie empiriquement la validité des propositions formulées en examinant les investissements de corporate venture capital (CVC) réalisés par un échantillon d’entreprises ayant une forte activité CVC. Enfin, l'équilibre entre exploration et exploitation au fil du temps, ainsi que les caractéristiques des oscillations entre ces deux types d’activités sont examinés dans la troisième étude constituant cette thèse. Les analyses empiriques portent sur les investissements de CVC effectués par 286 entreprises des États-Unis sur la période 1993-2013. Cette thèse contribue à la théorie comportementale de l’entreprise (Behavioral Theory of the Firm) en examinant la façon dont la structure du capital et l’actionnariat influe sur la prise de décisions en matière d’innovation et de changement. En étudiant la façon dont l'inertie organisationnelle et les phases de changement affectent les activités d'exploitation et d'exploration, cette thèse contribue aussi à la recherche sur l’ambidextrie organisationnelle. Pour finir, ce travail participe à la recherche sur le corporate venture capital au travers de l’étude des antécédents et des conséquences des activités d'exploration et d’exploitation dans le cadre de l’investissement CVC.


  • Résumé

    This dissertation addresses unexplored issues on the antecedents, management, and outcomes of corporate venture capital (CVC). More specifically, I examine how negative performance feedback and corporate governance influence the direction of organizational change ˗ in terms of exploration and exploitation ˗ and how balancing such change over time influences firm performance in the CVC context. I first review the extant literature on CVC and lay out the unique contributions of my research. Then, in the first essay, I theorize on how poor firm performance influences the resource allocation decisions on exploration and exploitation and how such decisions are affected by the concentration of dedicated and transient shareholders and by the board of directors' monitoring and advising intensities. In the second essay, I empirically examine how the resource allocation decisions on exploration and exploitation are influenced by dedicated and transient shareholders in the context of CVC investing. In the third essay, I examine how balancing exploration and exploitation over time and the characteristics of oscillation impact firm performance. The empirical analysis in the latter two essays is based on CVC investments made by 286 U.S. companies during 1993-2013. This dissertation contributes to the Behavioral Theory of the Firm and Corporate Governance research by introducing how shareholders and boards influence managerial decision-making in search and change, Ambidexterity research by studying how continuous change and organizational inertia impact temporal spillover between exploration and exploitation, and CVC research by examining the antecedents and consequences of explorative and exploitative initiatives in CVC investing.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.