Firms' environmental management practices, innovations and social welfare

par Amira Bouziri

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Marc-Arthur Diaye.

Soutenue le 11-07-2017

à Paris Saclay , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'Homme et de la Société (Cachan, Val-de-Marne) , en partenariat avec Centre d'étude des politiques économiques de l'Université d'Évry (laboratoire) et de Université d'Évry-Val-d'Essonne (établissement opérateur d'inscription) .

Le président du jury était Mouez Fodha.

Le jury était composé de Jean de Beir, María Eugenia Sanin.

Les rapporteurs étaient Patricia Crifo, Riadh El Ferktaji.

  • Titre traduit

    Pratiques environnementales des entreprises, innovations et bien- être social


  • Résumé

    Les travaux inscrits dans cette thèse s’intéressent principalement à l’effet de l’adoption de pratiques environnementales volontairement mises en place par les entreprises sur leur performance en termes d’innovations, et sur le bien-être social des pays. Cette thèse est constituée de cinq chapitres. Le chapitre 1 montre que l’adoption de ces pratiques environnementales a un impact positif sur l’innovation-produit. Par ailleurs, cet impact est d’autant plus important que la mise en place de ces pratiques s’est faite plus tôt. Le chapitre 2 pose la question de savoir si les pratiques environnementales des entreprises leur permettent de franchir les obstacles à l’innovation (définie ici de manière générale). Pour ce faire, le chapitre 2 distingue trois types d’obstacles: financiers, humains et de marché. Il conclut que la mise en place de pratiques vertes, permet aux entreprises de franchir les obstacles financiers et humains susceptibles de freiner les activités d’innovation. Cependant, l’adoption de pratiques vertes est neutre quant aux obstacles de marché. Le chapitre 3 analyse l’effet sur l’innovation environnementale de la mise en place de deux pratiques de gestion des connaissances, à savoir: une politique écrite de la gestion des connaissances et une culture favorisant le partage des connaissances. Il montre que ces deux pratiques de gestion des connaissances améliorent chacune l’innovation verte. Cependant, il semble qu’une culture destinée à favoriser le partage de connaissances au sein de l’entreprise joue un rôle plus marqué sur l’innovation verte qu’une politique écrite.Parce que les pratiques vertes sont aussi, du point de vue des entreprises, des outils de gestion elles peuvent ne pas être neutres pour les salariés. Le chapitre 4 se focalise ainsi sur l’impact de l’adoption des pratiques environnementales sur le risque psychosocial. Il montre que les pratiques environnementales réduisent les risques psychosociaux des salariés.Enfin, le chapitre 5 utilise un modèle théorique de différenciation verticale pour savoir si, en termes de bien-être social, la coopération quant à la fixation d’un critère international d’éco-label est préférable à la situation caractérisée par la coexistence de deux labels nationaux. Les résultats révèlent que le surplus global, dans le cas d’un critère international de labellisation, est toujours supérieur ou égal au surplus global dans le cas de deux labels nationaux. Cependant, cette amélioration se fait au détriment de l’un des deux pays.


  • Résumé

    The main purpose of this thesis is to analyze the effect of adopting environmental management practices on firms’ innovation performance and on countries’ social welfare. This thesis includes five chapters. Chapter 1 explores the effect of adopting environmental management practices on product innovation. Our findings reveal that beyond environmental considerations, green practices’ adoption boosts innovation activities and that this positive effect is more substantial for early adopters compared to new adopters. Chapter 2 asks whether the adoption of environmental management practices is likely to reduce obstacles to innovation. In doing so, three types of obstacles are distinguished: cost obstacles, knowledge obstacles and market obstacles. We prove that green practices implementation allows firms to bypass cost and knowledge obstacles, but no impact is found on market obstacles to innovation. Chapter 3 deals with the role of adopting knowledge management practices on environmental innovation by distinguishing written policy of knowledge management approaches and culture intended to promote knowledge management sharing. Our findings suggest that both management practices foster environmental innovation. Moreover,these positive effects are stronger for culture intended to promote knowledge management sharing compared to written policy of knowledge management. In chapter 4 we deal with working conditions and well-being at the workplace as an important source of competitive advantage and innovation performance. In particular, the chapter analyzes the impact of working in a green firm on employees’ psychological risk level at work. Our findings suggest that environmental management practices are likely to reduce employees’ psychological risk levels and thus enhance their well-being at the workplace. Finally, chapter 5 exploits a vertically differentiated model to compare an international eco-label criterion setup and a two-national labels framework in terms of social welfare. Our results reveal that global social welfare in international eco-label cooperation is always at least as good as global welfare in the two-national labels framework. However, the improvement may be at the expense of one of the two countries.

Autre version

Firms' environmental management practices, innovations and social welfare


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : Firms' environmental management practices, innovations and social welfare
  • Détails : 1 vol. (xix-196 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 175-196.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.