Dynamiques de la végétation et structuration des paysages : étude interdisciplinaire des paysages agropastoraux des campagnes médiévales du nord de la Haute- Bretagne (XIe-XVIe s.)

par Aurélie Reinbold

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Florian Mazel.

Soutenue le 21-11-2017

à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sociétés, temps, territoires (Angers) , en partenariat avec Université Bretagne Loire (COMUE) et de Tempora (laboratoire) .

Le président du jury était Aline Durand.

Le jury était composé de Yannick Miras, Jacques Baudry.

Les rapporteurs étaient Didier Galop, Tim Soens.


  • Résumé

    En s’appuyant sur les démarches récentes en palynologie appliquée à l’histoire rurale, la thèse pose trois objectifs : (1) questionner la chronologie des essors et déprises des paysages agropastoraux du nord de la Haute-Bretagne entre le XIe et le XVIe siècle, (2) réfléchir à l’originalité de ce secteur par rapport aux territoires environnants, (3) analyser le poids descontextes économiques et sociaux sur l’aménagement des paysages. Les dynamiques des paysages agropastoraux mettent en évidence une chronologie classique pour le début de la période. Un essor de la croissance touche l’ensemble du secteur aux XIe-XIIe s. Cet essor amène progressivement à une situation de blocage à partir du XIIIe s. Ces dynamiques se transcrivent dans les pratiques. On observe un glissement de pratiques de cultures temporaires et de prairies gérées extensivementà une intensification progressive des activités agricoles. L’originalité concerne les crises des XIVe-XVe s. qui ne sont perçues qu’à proximité de la frontière normande. Le secteur de Rennes est concerné par un dynamisme agricole qui prend la forme d’une intensification de la céréaliculture, avec la mise en place d’un système de rotation intégrant la culture du sarrasin. Ce changement dans les pratiques agropastorales est peut-être une réponse au blocage de la croissance. Il est surtout permis par le dynamisme économique qui touche le duché de Bretagne aux XIVe-XVe s. La croissance n’atteint la frontière normande qu’à compter de la seconde moitié du XVe s. Ce décalage s’observe également dans la production de chanvre textile qui a marqué les paysages des campagnes de Haute-Bretagne. Les données polliniques interrogent ainsi l’origine des zones de production de toiles connues à l’époque moderne.

  • Titre traduit

    Dynamics of the vegetation and the structuring of the landscapes : interdisciplinary study of the agropastoraux landscapes of the medieval countrysides of the North of High Brittany (XIe-XVIe s)


  • Résumé

    Based on recent approaches in pollen analysis applied to rural history, this PhD dissertation has three objectives: (1) to question the chronology of agrarian expansion and regression in northern Upper Brittany between 11th and 16th century; (2) to ponder the originality of this area in relation to the surrounding areas; (3) to analyze the weight of economic and socialcontexts on the construction of landscapes. The changes in agro-pastoral landscapes reveal a rather classical chronology for the beginning of the period. The agricultural expansion affects the whole area in the 11th and 12th centuries. This expansion gradually leads to a stalling of growth in the 13th century. These changes affected practices. Thus we observe a shift from practices of temporary crops and extensively-managed grasslands towards a gradual intensification of agricultural activities. The originality concerns the late medieval agrarian crisis which is only detected close to the Norman border. The area of Rennes, on the other hand, is affected by an agricultural expansion which takes the form of an intensification of cereal farming, with the introduction of a new system of crop rotation integrating the cultivation of buckwheat. This change in agro-pastoral practices may be an answer to the stalling of growth. This change is mainly allowed by the economic dynamism that affects the duchy of Brittany in the 14th and 15th centuries. Growth doesn’t reach the Norman border until the second half of the 15th century. This time-lag can also be seen in the production of bastfibres of hemp which transformed the landscapes of rural Upper Brittany. Thus the palynological analysis questions the origin of the areas of production of canvases known in early modern times.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 22-11-2019

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2017 par Université Rennes 2 [diffusion/distribution] à Rennes

Dynamiques de la végétation et structuration des paysages : étude interdisciplinaire des paysages agropastoraux des campagnes médiévales du nord de la Haute- Bretagne (XIe-XVIe s.)


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2017 par Université Rennes 2 [diffusion/distribution] à Rennes

Informations

  • Sous le titre : Dynamiques de la végétation et structuration des paysages : étude interdisciplinaire des paysages agropastoraux des campagnes médiévales du nord de la Haute- Bretagne (XIe-XVIe s.)
  • Détails : 2 vol. (357, 274 p.)
  • Notes : Vol. 1 : synthèse. Vol. 2 : analyses panlynologiques et annexes.
  • Annexes : Bibliogr. p. 320-350. Index des noms de lieux. Table des figures, tableaux et graphiques
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.